Volcan: le trafic aérien se normalise en Europe, éruption presque terminée

0 21.11.2011 09:38

Le trafic aérien européen a été moins perturbé que prévu, mercredi, par les cendres crachées par un volcan islandais dont l'éruption violente de samedi est pratiquement terminée, permettant un retour à la normale.L'organisation européenne de la sécurité aérienne, Eurocontrol a annoncé mercredi soir qu'environ 450 vols avaient été annulés dans la journée au-dessus de l'Allemagne.Eurocontrol avait dans un premier temps tablé sur l'annulation de 700 vols au-dessus de l'Allemagne sur un total en temps normal de 8.000 en Allemagne et 29.000 en Europe.Les annulations ont essentiellement concerné les aéroports du Nord du pays, Hambourg et Brême, et celui de Berlin mais les trois aéroports ont rouvert au trafic en cours de journée.Les perturbations les plus graves avaient pu être évitées, les plus grands aéroports du pays, Francfort (ouest) et Munich (sud), qui servent de plate-forme en Europe, n'étant pas touchés.Le trafic aérien devrait donc retourner à la normale, d'autant que l'éruption du Grimsvötn était pratiquement terminée, selon des géologues islandais."Le panache ne fait plus que 100 à 200 mètres" de hauteur, a indiqué à l'AFP Urdur Gunnarsdottir, porte-parole de la sécurité civile, dans son point de 17H00 GMT. "C'est essentiellement de la vapeur d'eau, même s'il est possible qu'il y ait un peu de cendres de temps en temps".Aucune perturbation n'est prévue jeudi, a ajouté Eurocontrol. Le ciel sera totalement dégagé jeudi sur Deauville, en France, où se réunissent les dirigeants des pays membres du G8. Des nuages de cendres de faible densité sont prévus sur l'Allemagne, la Pologne et les pays scandinaves, selon le centre de surveillance des activités volcaniques de Londres (VAAC) cité par Eurocontrol.Dès le milieu de matinée, le ministre allemand des Transports, Peter Ramsauer, avait assuré que la situation devait s'améliorer dans la journée. "La sécurité prime sur tout mais on peut dire que la situation va s'améliorer dans la journée", avait-il déclaré à la chaîne de télévision publique ARD.Le nuage devrait toucher mercredi la Belgique et l'extrême Nord de la France, mais ces régions sont classées "bleues", c'est-à-dire que la concentration de cendres serait tellement faible que le trafic aérien pourrait se poursuivre. L'Ecosse était en revanche classée "zone rouge", entraînant une recommandation de suspension de vols.L'espace aérien danois, dont une petite partie a été fermée mardi au trafic, dans le nord-ouest, avait rouvert à 00h00 GMT à la suite de la disparition du nuage de cendres du volcan Grimsvötn, a annoncé l'organe danois de contrôle du trafic aérien (Naviair).Au lendemain d'importantes perturbations en Ecosse, le trafic revenait également à la normale au Royaume-Uni.En Islande, le principal aéroport international, Keflavik-Reykjavik, a été fermé pendant la nuit de 11h00 GMT à 07h30 GMT, en raison de cendres encore stagnantes, a indiqué le porte-parole des autorités aéroportuaires Isavia, Hjordis Gudmundsdottir.Le Grimsvötn, situé sous le glacier Vatnajökull dans le sud-est de l'Islande, est le volcan le plus actif de l'île, mais ses éruptions sont le plus souvent de courte durée, à l'exception d'une éruption en 1873 qui avait duré sept mois.En avril 2010, l'éruption d'un autre volcan islandais, l'Eyjafjöll, avait entraîné la plus grande fermeture d'espace aérien décrétée en Europe en temps de paix. Plus de 100.000 vols avaient alors été annulés et plus de huit millions de passagers bloqués pendant un mois.Cette mesure avait été jugée excessive par de nombreuses compagnies aériennes.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.