Videoprotection : cinq points de vue dans le département

0 17.11.2011 16:29

Videoprotection : cinq points de vue dans le départementPlusieurs communes du département étudient l’installation de caméras sur leur territoire. Certains maires y sont farouchement opposés, d’autres restent discrets dans un débat souvent teinté de politique.Au Mans, le dossier reviendra certainement sur la table, mais sans doute après les élections cantonales. Dans la plus grande ville du département, le lancement de l’étude sur la videoprotection, initialement programmé avant la fin de l’année, traîne en longueur. Il faut dire que le dossier a vite pris une tournure politique. Du côté de l’opposition municipale (UMP), sans grande surprise, on défend à la fois l’idée d’une police municipale et la mise en place de caméras de surveillance. A gauche, la majorité n’est pas aussi évidente à se dégager. Chez les Verts et les progressistes, pas question de voter pour les caméras. Chez les socialistes, il semble urgent d’attendre.Le maire, Jean-Claude Boulard, a d’ores et déjà dit qu’il se tiendrait au résultat de l’étude tout en se montrant très présent en novembre quand il a fallu indiquer que plusieurs délits avaient été élucidés grâce aux caméras de surveillance sur le réseau du tramway.Sablé en toute discrétionChristophe Counil, adjoint au maire du Mans, chargé de la tranquillité publique, a, quant à lui, répondu à son homologue Verts au conseil municipal, Yves Ollivier, par blog interposé. Pas question de trancher pour l’heure.« La videosurveillance a montré son utilité dans le réseau de tram et de bus, permettant l’arrestation de l’ensemble des auteurs d’agressions. Pour le reste, dans la rue, c’est plus compliqué. Je reste convaincu que nous n’avons pas le droit de ne pas étudier cette possibilité. Etudier n’est pas valider et mettre en place. Attendons les résultats de l’enquête. Il n’est pas dit que j’y sois favorable. »Ailleurs dans le département, on réfléchit aussi. Discrètement comme à Sablé-sur-Sarthe où le diagnostic est d’ores et déjà réalisé et attend le feu vert du préfet. A La Ferté-Bernard, on a passé la vitesse supérieure (lire ci-dessous).Dans la petite commune de Beaufay, le maire, Jean-Pierre Vogel, a assumé sans faillir le choix d’installer des caméras à l’intérieur de la mairie.« Nous avons l’avis favorable de la préfecture. Nous envisageons aussi d’en installer autour de la déchetterie pour lutter contre le vandalisme. Les élus ont dit oui à l’unanimité. »D’autres sont farouchement opposés à la videoprotection comme le maire de Coulaines (lire ci-dessous). Les aides financières de l’Etat n’ont pas suffi aux plus récalcitrants pour voir d’un bon œil ces nouveaux outils de protection.Serge DANILO

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.