[Vidéo] Ronan Ronan, musicien bricoleur

0 21.11.2011 13:39

C’est l’histoire d’un étudiant parisien en photo qui a commencé la guitare « pour le fun ». Avec un pote, il faisait la manche pour rire, armé de son banjo. C’était en 1995 et la naissance du fameux groupe Les Fils de Teuphu. Aujourd’hui, installé au Mans depuis trois ans, Ronan a doublé son prénom pour se lancer tout seul sur scène.Du groupe au solo« Avec les Fils de Teuhpu, j’ai vécu une belle aventure qui a duré dix ans. On a fait plus de mille concerts, en France et en Europe. J’en ai eu marre. J’avais beaucoup donné d’énergie dans le groupe. J’éprouvais l’envie d’être en solo, de donner plus de place aux textes. J’ai acheté une pédale de boucle et remplacer le groupe par l’électonique.Son styleJe fais ce que j’appelle de la « chanson bricolée », c’est-à-dire que je fabrique la musique en live devant le public. Pour le texte, je pars d’une sensation, d’un sentiment, un pincement de cœur, très court, très bref, que je raconte à travers une histoire imagée. J’utilise l’humour pour dédramatiser tout ça, avec beaucoup de jeux de mots ».Ses influences« Jeune, j’aimais beaucoup les Têtes raides. Je suis également un grand fan de Bobby Lapointe ou encore Nicolas Jules ».Sur scène« En 2010, j’étais « artiste en scène » des Pays de la Loire. J’ai donc bénéficié d’une résidence au 6 par 4 à Laval qui m’a beaucoup apporté. Ça a permis d’épurer mon spectacle. J’avais tendance à en faire trop. Philippe Chasseloup qui m’a conseillé m’a montré que mes chansons se tiennent toutes seules. Du coup, je suis passé de dix chansons en une heure à 15 ! J’ai fait beaucoup de premières parties comme Debout sur le Zinc, les Wriggles, les Fils de Teuhpu, Santa Macairo Orkestar… »Dans les bacs« J’ai sorti une maquette en 2004, puis un album intitulé « Copier coller » en 2006. Je réfléchis actuellement au second opus qui sortira, je l’espère, courant 2012 ».Et en 2011 ?« Je viens tout juste d’être préselectionné pour Le Mans cité chanson. C’est la première fois que je participe à un tremplin. J’espère aller jusqu’en finale. C’est un tremplin reconnu au niveau national et qui permet d’ouvrir pas mal de portes. Je vais participer à la 2e quinzaine des médiathèques dans l’Orne »Mathilde BELAUD

Ronan Ronan nous interprète « Je t’avais vu » en live à l’Epicerie du PréLes groupes sarthois sont sur lemainelibre.fr

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.