[Vidéo] Fabrice Eboué : « J’essaie de créer un cocon amical »

0 21.11.2011 10:03

Le Maine Libre : Vous allez jouer au Mans votre dernier spectacle « Faites entrer Fabrice Éboué ». De quoi s’inspire-t-il ?Fabrice Éboué : De mon vécu d’artiste, des débuts jusqu’à mon ascension il y a quelque temps. Je parle avec auto-dérision de mon travail avec Jamel, Fogiel, Ruquier… C’est un peu du Closer, Voici, je parle des coulisses du show-biz. Et puis je m’inspire de ma famille où ils sont tous gynécos, de moi en tant qu’artiste ou canard boiteux selon le point de vue, de mes origines camerouno-normandes. L’actu aussi fait partie de mes spectacles, il y a celle qui dure comme l’élection d’Obama et puis le reste, je fais évoluer selon les faits du jour. Il faut trouver des thèmes originaux alors qu’y a-t-il de plus original que de se raconter ?Le nom de votre spectacle s’inspire de l’émission « Faites entrer l’accusé », pourquoi ?Tous les jours, on entend parler de tueurs en série, à la télé ou dans les faits divers des journaux. Alors c’est un peu mon côté rentre-dedans. L’accusé, c’est une métaphore. Et puis, même les tueurs en série ont leur quart d’heure de gloire avec cette émission.Certains vous comparent à Dieudonné, qu’en pensez-vous ?C’est sûr, c’est le comique de référence. Beaucoup d’humoristes s’inspirent de lui dans leurs spectacles. On nous compare peut-être pour mon côté provoc’ mais je pense que c’est surtout un déni de faciès. Il a des origines camerounaises aussi. Sa mère était bretonne, la mienne normande. On a le Mont Saint Michel en commun, c’est sûr.Marine VALLEEJeudi 17 février, 20h30 Salle de l’OasisLire l’intégralité de l’article dans « Le Maine Libre » de ce mercredi

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.