[Vidéo] Bienvenue dans l’adulescence musicale de Sweet sixteen

0 21.11.2011 09:55

L’adolescence est un état d’esprit. Avec l’âge, il ne faut surtout pas perdre son esprit jeune ». Une philosophie que partagent Raphaël, Pierre, Jean-Baptiste, Laurent et Yannick. Bien qu’ils soient sortis de l’adolescence depuis plus ou moins longtemps, les cinq musiciens ont naturellement fait de ce thème, le leitmotiv de leurs textes. Sans faire de la pop naïve ou passéiste, Sweet sixteen nous propose un univers fait de fraîcheur, d’innocence et de passion.Naissance d’un groupe« De 1995 à 2005, Raphaël était membre du groupe Bel Œil, sur Angers. Il avait envie de se lancer dans un projet plus personnel. Avec Yannick, il y a huit ans, ils avaient un premier groupe qui n’a pas duré. Ayant mûri dans le même sens pendant ces années, ils se sont retrouvés en 2006 avec les mêmes envies. Les trois autres nous ont rejoints au fil du temps. Le groupe a évolué. Il fallait que l’on trouve notre voie et notre voix. Notre style était plus rock au départ et on a évolué vers notre côté plus pop. Sweet sixteen existe dans sa forme actuelle depuis fin 2009 quand le chanteur est parti et que Raphaël a pris le chant. »Sur scène« Nous n’avons jamais couru après une quantité de concerts. Nous avons privilégié le travail de nos morceaux. Paradoxalement aussi, nous avons plus de difficulté à trouver des dates en Sarthe que dans le Maine-et-Loire ou Nantes où il y a plus une culture pop. En Sarthe, c’est plus le rock, le métal qui dominent. Nous n’avons pas de tourneur officiel et c’est difficile, on n’a pas toujours le temps de démarcher. On base beaucoup notre communication sur les médias, les réseaux sociaux pour nous faire connaître. »Dans les bacs« Notre EP six titres s’intitule « 12 Songs In The Life/Part 1 ». C’est un concept album. L’idée était d’enregistrer un morceau par mois de l’année et surtout de les enregistrer au fil des mois. Nous avons sorti cet EP pour démarcher, faire connaître la nouvelle formule de Sweet sixteen, afficher notre identité. Nous en avons eu de bons échos, notamment une chronique en décembre dans Rock one magazine. Il est disponible sur notre site sweetsixteen.fr en téléchargement gratuit. »Et en 2011 ?« Nous avons beaucoup de nouveaux titres, de compositions en cours d’arrangement. Nous réfléchissons à un album mais nous voulons prendre le temps de savoir ce que l’on va faire. Il ne faudra pas se précipiter. Notre ambition est également de jouer au maximum pour nous faire connaître. Et ça tombe bien parce que nous adorons être devant notre public. Nous serons au Labo sonore de Chérisay et à la fête de la musique au Mans. »

Sweet sixteen nous interprète «Times are changing (February)»Les groupes sarthois sont sur lemainelibre.fr

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.