Verglas et neige: coupures de courant et grosses difficultés de circulation

0 21.11.2011 10:08

La vague de froid qui s'abat sur la France depuis le week-end, avec neige et verglas, a provoqué lundi la mort d'un SDF dans le Val-de-Marne et d'importantes difficultés de circulation et des coupures d'électricité dans le Centre, l'Est et l'Ouest.Lundi un homme de 78 ans, sans domicile fixe, a été retrouvé mort de froid à l'entrée d'un centre commercial d'Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).Au cours des trois derniers jours, 54 personnes, dont 13 enfants, ont été intoxiquées au monoxyde de carbone, a indiqué lundi la Direction générale de la Santé (DGS). Ces accidents n'ont pas causé de décès.Face à la vague de froid qui va se poursuivre toute la semaine l'association Emmaüs a annoncé lundi l'ouverture de trois centres supplémentaires dans Paris et sa banlieue, tandis que la Croix-Rouge va intensifier ses maraudes nocturnes.En Bretagne, où l'arrivée de la neige en novembre est exceptionnelle - le dernier épisode remonte à 1980 - les transports scolaires ont connu d'importantes perturbations comme dans le Morbihan, où la neige a atteint une dizaine de centimètres et où 80 à 90% des transporteurs scolaires n'ont pas pu sortir leurs cars lundi matin.Les transports scolaires ont été ainsi été suspendus lundi dans plusieurs départements de l'Ouest, de l'Est et du Centre pour la journée, et ils le seront encore mardi dans le Loiret, le Loir-et-Cher et la Meurthe-et-Moselle. A Orléans, aucun bus ou tramway de l'agglomération n'a circulé dans la matinée, et seul le trafic des bus avait repris progressivement dans l'après-midi.La préfecture du Loiret a mis en place une cellule de crise face à l'importance inattendue des chutes de neige depuis dimanche soir, qui a atteint jusqu'à 20 cm par endroit.La neige et le givre ont également perturbé la circulation des trains dans toute la région Centre.En Lorraine, en raison de "difficultés de circulation importantes", la circulation des poids lourds a été interdite lundi jusqu'à 14h00 dans les deux sens sur l'A31, entre Richemont (Moselle) et la frontière luxembourgeoise, et sur les A30 et RN52 entre Richemont et la Belgique.Des camions ont été bloqués par les intempéries sur différentes aires de "stockage", notamment aux frontières avec la Belgique et le Luxembourg, mais celles-ci étaient progressivement libérées en fin d'après-midi.Dans l'est de la France, en Alsace, en Lorraine tout comme sur les plateaux du Jura et dans le Haut-Jura, la circulation était délicate, voire difficile sur certaines zones lundi.Face au froid persistant en Bretagne, le Réseau de transport d'électricité (RTE) a lancé lundi sa première alerte orange ÉcoWatt pour appeler les citoyens bretons à modérer leur consommation, les courbes de température prévoyant "un écart de 6 degrés au moins par rapport aux normales saisonnières", selon RTE.Un record de froid pour un mois de novembre a été enregistré à Ploërmel (Morbihan) avec -8,3 degrés dans la nuit de dimanche à lundi.Plusieurs centaines d'habitants de Flamanville (Manche), où se trouve une centrale nucléaire et le chantier de construction d'un réacteur EPR, ont été paradoxalement privés d'électricité pendant deux jours à la suite des chutes de neige, avant que le courant ne soit rétabli lundi après-midi.Des coupures d'électricité ont également touché lundi matin 15.000 foyers dans le Loiret, où environ 11.500 foyers n'avaient toujours pas de courant en milieu d'après-midi, selon la préfecture, et Electricité Réseau Distribution de France (ERDF) comptait encore 3.000 foyers privés d'électricité dans le Loir-et-Cher, contre 12.000 dimanche soir.Selon Météo-France, le froid va persister sur tout le pays jusqu'à la fin de la semaine, avec un pic entre mercredi et vendredi.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.