Une claque salutaire pour LeMans FC

0 21.11.2011 10:07

Dans son petit malheur, Le Mans a encore de la chance parce que tous les ténors de la phase aller font du surplace pour le plus grand bonheur d’Ajaccio et du FC Nantes. Les Corses pointant en 3e position (et prochain adversaire au Mans), le staff sarthois n’en demandait pas tant pour fêter comme il se doit l’inauguration du MMArena, le samedi 29 janvier prochain !Reste que les récentes prestations mancelles en championnat laissent un goût amer, Ovono et les siens se montrant incapables de porter le danger devant le but adverse, faute d’une suffisante maîtrise collective. Cela prouve le nivellement de cette Ligue 2… par le bas. Inquiétant pour le trio qui obtiendra le droit de rejoindre l’élite en mai prochain.Tout a manqué« Ce n’est pas 3-0 mais 5-0 qu’ils auraient dû l’emporter », claironnait Raymond Kopa au sortir des vestiaires. Pas faux. Si la punition méritée tarda à se décanter, on peut l’imputer à cette infériorité numérique (Deaux et Adenon, 24’) contraignant les acteurs à se livrer (surtout pour les Champenois) mais avec une petite pointe de retenue afin de ne pas trop ouvrir les espaces. Sauf qu’à ce petit jeu du chat et de la souris, le banc rémois fit la différence, Toudic (entré à la 63’) plaçant trois banderilles décisives (67, 69 et 88’). « On savait que Le Mans aimait avoir le ballon. En mettant de l’intensité dans les duels, on les a vraiment perturbés. »Ce ne sont pas Arnaud Cormier - « Il ne suffit pas de dire que l’on va remonter, il faut aussi le prouver et à chaque match. » - ou Frédéric Thomas qui le démentiront. « Tout a manqué. Pas de révolte, pas d’intelligence de jeu, pas d’enchaînements. »Le néant au niveau des intentions. Une seule action chaude (frappe de Thomas) à six minutes du coup de sifflet final. Installer un soi-disant double rideau défensif solide (5 buts en 9 matches à l’extérieur et 3… en 90 minutes) pour ne rien en faire sur le plan de l’animation offensive, à quoi bon ? « C’est un petit coup d’arrêt. Une bonne claque peut être un mal pour un bien à condition de prendre en compte les errements. Nous savons, continuait Fred Thomas, que l’attentisme ne nous sied pas. Si nous n’avons pas la maîtrise, nous sommes très vulnérables. »Pas de suffisanceAlors pourquoi ces faux pas répétitifs devant des mal classés ? « Ce n’est pas une preuve de suffisance. On est sérieux à l’entraînement. Personne ne se prend pour ce qu’il n’est pas. On sait où nous voulons aller. Ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. » Sur ce point, l’ancien auxerrois est sans ambiguïté.On ne devra pas attendre bien longtemps pour voir la capacité de réaction où d’orgueil des Manceaux, puisque mercredi soir, ils se déplaceront à Laval, club en position de relégable après sa sévère défaite à Metz (4-0). « Ce derby promettait déjà d’être chaud mais là, je pense qu’il va être très dur dans les duels. » Un vrai derby du Maine quoi !Christian CHÉRONConsulter le dossier LeMans FC

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.