Un sanctuaire gallo-romain exceptionnel découvert à Neuville

0 21.11.2011 10:00

En février, l’Institut national de recherches archéologiques préventives (INRAP) qui sondait le sous-sol d’une future zone d’activité économique le long de la route de Ballon avait décelé la présence de temples datant du début de notre ère. Des fouilles ont été prescrites par le préfet de Région, elles sont en cours.Les archéologues de l’INRAP sont à pied d’œuvre depuis un mois et demi. Les indices trouvés lors de la phase préventive laissaient supposer la présence d’un site « au fort potentiel scientifique et patrimonial ». La prédiction était juste. Chapeau se révèle bien un site exceptionnel. « Une découverte d’ordre national » indique l’INRAP qui organise demain une visite du chantier de fouilles.Les archéologues vont œuvrer sur place jusqu’à la mi-septembre mais les premières semaines de travail ont déjà permis de mettre au jour les vestiges d’un sanctuaire gallo-romain remarquable. Le lieu de culte comprend cinq fanums et de nombreux temples plus petits. Des allées et des rues dallées relient les différents édifices maçonnés. Et des traces de fossés et de palissades marquent certaines délimitations du sanctuaire.Bijoux, monnaies, céramiques…Lors d’une visite effectuée à Chapeau à la mi-juin, le directeur du Service régionale d’archéologie affirmait que « Peu de fouilles dans le grand ouest, et peut-être même en France, ont permis de sortir autant de mobilier ». C’est un autre aspect du caractère exceptionnel du site. Les archéologues ont extrait du sous-sol neuvillois des centaines d’objets. Bague en or, broche en bronze, céramiques, mais aussi des pièces de monnaie en argent ou des ex-voto. À la pelleteuse ou à la truelle, et avec un détecteur de métaux, l’INRAP a passé au peigne fin près de deux hectares jusqu’à - 80 cm. « Tout a été trouvé, on travaille maintenant sur les éléments de maçonnerie » indique un archéologue.Et notamment sur des tombes. Des sépultures en pleine terre mais aussi dans des caveaux maçonnés. L’un d’entre eux revêt lui aussi un caractère exceptionnel. « Un caveau funéraire fait de briques, intact comme celui-ci, et qui plus est à proximité de temples, est quelque chose de rarissime ».Chapeau fera dateLes investigations archéologiques se poursuivent, Chapeau n’a sûrement pas livré tous ses secrets mais il est d’ores et déjà établi que « Cette campagne de fouilles amène beaucoup de nouveautés qui vont enrichir la réflexion sur la connaissance de la période antique ».Arnaud VASLIN

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.