Un défi en « Croco » pour LeMans FC

0 18.11.2011 09:11

Deux occasions ratées de prendre un peu ses distances au sommet de la L2. Face à Sedan (malgré un bon 1-1) et Dijon (une issue frustrante 2-3), les Manceaux ont manqué l’opportunité de s’installer plus solidement en tête.Depuis vendredi, ils ne sont plus que troisième, mais trois points de soir le replaceraient aux avant-postes. Mais ces Crocodiles, tapis dans l’ombre et nouvelle version Thierry Froger, exigeront d’allier patience et engagement.« Mieux lire les matches »La leçon dijonnaise a suscité quelques enseignements. Le plus sensible concerne la façon de gérer les temps de jeu. Arnaud Cormier a insisté sur cette nécessité de mieux composer avec certaines circonstances. Comme ce 2-0 éminemment favorable en Bourgogne. « On a commis l’erreur de continuer d’attaquer à quatre ou cinq pour mettre ce troisième but, qui était à notre portée. On nous l’a même refusé. Or, quand une action ne se finit pas sur un tir ou une sortie de but permettant le replacement, on se met en danger sur des contres. Il faut apprendre à mieux lire les matches. Ce sera encore vrai ce lundi ». Les visiteurs du soir entreront en résistance.Une part d’inconnueCes Gardois, fort de leur troisième guide après Jean-Michel Cavalli (présent lors de la première manche, 16 matches, 11 points) et Noël Tosi (11 matches, 16 pts), renfermeront quelques petits secrets. « On ne sait pas trop ce qu’ils nous réserveront. Sachant que Thierry Froger est formé à l’école de la rigueur ». Cette donnée impliquera donc de bien optimiser les temps forts devant un rival « cactus » très piquant et surtout bien décidé à mettre de l’huile dans son animation défensive appelée à bien glisser face aux attaques locales.Question d’efficacitéAutre constat, ces dernières prestations s’avèrent moins performantes en terme de résultats : le dernier succès de LeMans FC remonte au 12 février face à Grenoble 1-0 au MMArena. Ce parcours a aussi révélé, aux yeux du coach « maison », un élément de réflexion peu entrevu auparavant. « On progresse dans le jeu, on commence à se créer beaucoup d’occasions, mais on a du mal à les concrétiser. Paradoxalement, on est moins réaliste. Il faut régler ce déficit d’efficacité au plus vite ». Dans la phase aller, les Sarthois réalisaient souvent le maximum avec le minimum. Comme justement aux Costières, dans l’antre nîmois, où les Sarrois s’étaient imposés sur le fil grâce à Dieye bien servi par El-Bahri.Cette prouesse avait aussi déclenché une série de six matches sans défaite (quatre succès Clermont 2-1, Angers 3-1, Istres 1-0, Metz 1-0) et un nul (au Havre 1-1).Trois points ce soir (pour un pécule global de 45 points) permettraient de mettre le 4e Ajaccio à trois longueurs et le 5e Tours à cinq. Une valeur bien estampillée « croco ».Christian LOUIS

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.