Tsonga, le business de la pub

0 17.11.2011 16:35

Vous n’avez pas pu le manquer. Avec sa voisine de palier, avec une cliente dans une boulangerie ou dans un hall de gare à se battre avec un distributeur de friandises, Jo-Wilfried Tsonga vous a inondé de Kinder Bueno en 2010, presque jusqu’à l’indigestion. Pas pour rien que le tennisman manceau a été, et c’est une enquête très sérieuse qui le dit, le sportif français le plus en vue dans les spots publicitaires télévisuels pendant l’année écoulée. C’est le magazine « Stratégies » qui l’a révélé en se basant sur les montants investis par les marques.Devant Loeb, Zidane ou encore ParkerA travers plus de 3 400 spots diffusés, la marque Ferrero a placé pas moins de 25 millions d’euros à travers l’image du Sarthois. Dans ce classement, celui-ci devance, et c’est plus surprenant encore, des sportifs au palmarès pourtant beaucoup plus fourni : Sébastien Loeb (22 millions d’euros), Eric Cantona (11,5 millions d’euros), Bixente Lizarazu (11,4 millions d’euros), Zinédine Zidane (9,2 millions d’euros), Tony Parker (8,8 millions d’euros) ou Sébastien Chabal (6,5 millions d’euros). Autre particularité, Tsonga capitalise à travers une seule marque, alors que ses poursuivants le font à travers plusieurs contrats.Toutefois, rappelons que Jo-Wilfried Tsonga voit son image dépasser le cadre du petit écran. Lui qui avait été placé en 2009 comme 3e sportif français en terme de revenus publicitaires (plus de 1 million d’euros) est aussi ambassadeur de Rolex (montres de luxe), Tropicana (jus de fruits), Babolat (raquette, cordage, accessoires), Adidas (équipementier) et EA Sports (jeux vidéos). Il avait également participé à quelques campagnes ponctuelles pour Seat (voitures) et Hugo Boss (vêtements). Un sacré business.Raphaël CAILLAUD

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.