Trophée Bompard: Amodio s'envole, Joubert peine

0 21.11.2011 10:06

Le jeune Florent Amodio, qui a fait son entrée chez les grands la saison passée, a terminé deuxième à l'issue du programme court, devant le N.1 français et champion du monde 2007, Brian Joubert, à la peine lors du Trophée Bompard de patinage artistique, vendredi à Paris-Bercy.Les danseurs Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat, vainqueurs cette saison de la Coupe de Chine, sont tout près d'inscrire leurs noms au palmarès de l'épreuve parisienne après avoir pris la tête à l'issue du programme court (65,48 points).Amodio, 20 ans, a réalisé son meilleur score avec 75,62 points alors que Joubert n'a totalisé que 66,95 points après avoir échoué sur son quadruple saut et son triple axel, ce qui l'a placé en 5e position, loin derrière le leader, le Japonais Takahiko Kozuka (77,64).Joubert, qui se "reconstruit" actuellement, comme il le souligne lui-même, après sa terrible 16e place aux jeux Olympiques en février, a péché par trop de retenue."J'ai été un peu trop passif. Si j'avais été plus vif, je n'aurais pas fait mon erreur sur le +quad+. Il y a eu beaucoup de changements de fait (cette saison). Je retrouve une technique fiable mais il faut que le mental revienne. C'est le gros problème en ce moment", a-t-il expliqué.Son entraîneur, Véronique Guyon, qui l'a formé durant ses jeunes années et qu'il retrouve cette saison, confirme que "mentalement, il y a encore du travail"."Il était un peu fébrile. Ce qui ressurgit, ce sont ses vieux démons. Pour y arriver, il ne doit pas avoir peur de rater. Le problème c'est que maintenant, il sait rater", a commenté Guyon.Pour espérer être sur le podium samedi, le Poitevin aux six médailles mondiales sait qu'il devra se lâcher complètement sur le programme libre et faire fi de la pression, décuplée par la présence de son public et peut-être aussi liée à la présence d'Amodio, qui pourrait bien le supplanter."C'est un très bon patineur qui progresse et qui m'aide. Je n'ai pas envie de laisser ma place et je ne la laisserai pas", a-t-il affirmé.Amodio, lui, ne veut pas entendre parler de rivalité mais veut seulement être "le meilleur"."Je suis très heureux. Hormis une petite erreur sur les petits pas, c'était 100% parfait. Tous les sauts étaient d'une perfection que je n'arrive pas encore à avoir tout le temps à l'entraînement. Je retrouve le plaisir sur la glace", s'est réjoui le nouvel élève du Russe Nikolai Morozov.Amodio, légèrement blasé après avoir connu les Jeux en février (12e), a dû changer de structure d'entraînement pour continuer à progresser avec envie.Samedi, il pourrait bien accrocher une première victoire à son palmarès.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.