Trois moyens simples de préserver la biodiversité dans son jardin

0 17.11.2011 17:55

1- Prendre soin de la terre« Un jardinier va nourrir ses légumes comme la fermière nourrit ses poules, en jetant des pesticides à la volée. Le jardinier bio, lui, va nourrir la terre qui ensuite nourrira elle-même les plantes. Tout ce qu’on met dans nos jardins vient de la terre. » De fait, le purin d’ortie est riche en fer, la prêle en silice et la consoude est une excellente source de potasse. « Nous faisons des décoctions, des infusions que nous pulvérisons ensuite dans nos jardins. » Pas de panique si vous ne vous sentez pas l’âme d’un biochimiste : ces préparations se trouvent désormais dans les magasins bios, toutes faites.2- Multiplier les variétés« La présence de plusieurs variétés de plante contribue à éviter la prolifération des maladies et des parasites. Plus on multiplie le nombre de légumes, plus on va avoir d’auxiliaires comme des insectes qui facilitent les cultures sans pesticides et sans chimie. » Autre conseil : faire en sorte d’avoir des fleurs tout au long de la saison.3- (Re) Découvrir les variétés anciennes« Valoriser les légumes anciens permet de sauver des variétés. En plus, elles sont bien souvent meilleures gustativement. Il existe par exemple des centaines de variétés de tomates différentes et donc autant de goûts différents. » C’est bon pour la biodiversité et c’est bon pour les papilles ! Qu’attendez-vous ?Mathilde BELAUDTrois autres conseils à lire aujourd'hui dans «Le Maine Libre»

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.