Tennis: Nadal et Djokovic en finale à Miami, Federer derrière

0 21.11.2011 10:33

Rafael Nadal, N.1 mondial, et Novak Djokovic (N.2) s'expliqueront dimanche en finale du tournoi de Miami (dur) alors que Roger Federer (N.3) semble pour le moment relégué derrière eux.Nadal a écarté Federer sans aucun ménagement (6-3, 6-2) vendredi en demi-finale alors que Djokovic s'est facilement qualifié aux dépens de l'Américain Mardy Fish (6-3, 6-1) pour signer sa 23e victoire d'affilée et rester invaincu en cette saison 2011.Djokovic convoitera un quatrième titre cette année après l'Open d'Australie, Dubaï et Indian Wells alors que Nadal lorgnent son premier titre à Miami, l'un des trois tournois Masters 1000 (sur neuf) qui manque à son palmarès.Après ses trois défaites consécutives en deux mois face à Djokovic, Federer a été battu par Nadal pour la 15e fois de sa carrière et il semble clair désormais que le Bâlois compte plusieurs longueurs de retard sur les deux meilleurs joueurs mondiaux après le premier quart de la saison."C'est sûr que j'aimerais jouer mieux que ça contre ces gars-là en ce moment mais c'est comme ça, je ne suis pas du genre à me mettre plus bas que terre et à ne pas me relever pour le prochain tournoi, a dit Federer. J'ai hâte d'être sur terre battue, de jouer à Monte Carlo et de faire mieux là-bas."Interrogé sur le fait de savoir si c'était le début d'un nouvelle ère avec Nadal et Djokovic au sommet, le Suisse a répondu: "C'est possible, je ne sais pas. A vous de me le dire. On verra dans cinq ans. Mais ça fait un moment que Novak est au top, les gens en parlent comme s'il ne savait pas jouer avant.""Je sais que je peux encore faire des choses dans ce sport, a-t-il fermement ajouté. C'est bien sûr décevant de perdre un match comme ça. Mais je ne me sens pas comme un joueur de 35 ans, ce que vous (les journalistes) avez l'air de penser. Je n'ai que 29 ans et j'ai encore beaucoup d'années devant moi."Le 23e épisode du feuilleton le plus passionnant du tennis a été décevant car il a singulièrement manqué de suspense. Federer n'a pas eu l'ombre d'une chance face à un Nadal inflexible au service et rarement pris en faute."J'ai su jouer de façon agressive, je l'ai mis sur le recul en ne faisant pas de fautes sur mon coup droit, a indiqué l'Espagnol. Mon service a bien fonctionné et Roger a fait plus d'erreurs que d'habitude."Le Majorquin de 24 ans a dominé Federer en se montrant nettement supérieur au service (82% de points gagnés sur premiers services contre seulement 57% au Suisse et 76% de premiers services contre seulement 60%).Avec sa capacité à renvoyer toutes les balles proposées, quelqu'en soit la longueur, l'effet ou la vitesse, l'Espagnol a aussi su forcer le Suisse à prendre des risques et donc à commettre des erreurs (31 fautes directes)."Je ne crois pas avoir mal servi mais je n'étais pas bon dans mon jeu offensif, j'ai pris les mauvaises décisions sur les points importants, a dit Federer. Rafa mérité d'être en finale. Les deux meilleurs sont en finale."Plus tôt dans la journée, Djokovic avait surclassé Mardy Fish dans un match qu'il avait mal commencé mais qui a vite été interrompu par la pluie."J'ai été sauvé par la pluie. J'ai pu reprendre mes esprits aux vestiaires et je me suis senti bien mieux après", a dit le Serbe qui a parfaitement gardé son sang-froid pour repousser six balles de break, dont cinq au premier set.Depuis 30 ans, seulement deux joueurs ont fait mieux que le Belgradois pour commencer une saison: l'Américain John McEnroe avec 39 victoires en 1984 et l'ex-Tchécoslovaque Ivan Lendl avec 25 succès en 1986.A la question de savoir s'il allait regarder le match de son prochain adversaire, Djokovic avait répondu: "Qui ne regarderait pas un Federer-Nadal ?""Ce qui est sûr, c'est que, quel que soit mon adversaire, je ne me sentirai pas comme le favori en finale", avait-il assuré.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.