Soirées "tuppergode" pour vibromasseurs, aux vertus sociale et éducative

1 18.11.2011 09:22

"Billy", "Complice", "Ina" et "Bob" sont les nouveaux produits phares présentés à domicile pour des femmes de 20 à 70 ans qui tentent de "mieux se connaître" grâce à ces vibromasseurs, dernier cri et dernier cru.Lorsque l'ambassadrice Shaerazade ouvre sa besace en cuir noir, c'est pour en sortir des huiles de massage, des lubrifiants comestibles ou chauffants, des objets de plaisir pour les femmes ou pour les hommes. "Tous les produits préliminaires" qui permettent de "mieux se connaître si vous êtes seule ou de pimenter votre vie de couple", lance-t-elle aux six femmes réunies pour l'occasion.Ebahies, novices ou habituées, celles-ci se passent les ustensiles, essayant au passage les crèmes et les gels sur leurs mains."Oh, j'en ai un comme ça qui refroidit aussi la peau mais c'est pour les jambes", ironise, candide, Laetitia, 26 ans, évoquant ses problèmes de circulation sanguine. "C'est vrai que ça a le goût de la fraise", admet-elle."Les hommes aiment bien nous menotter", affirme Shaerazade, présentant un modèle aux chaînes dorées entourées de fourrure, avant de laisser place aux fouets. "De petits accessoires qui ne font pas mal" mais qui rappellent malheureusement au public le sinistre martinet.L'atmosphère "dédramatisée", l'ambassadrice passe aux produits évocateurs : des godemichés sophistiqués, bleu, blanc, rose, avec variateur de vitesse, stimulateur du point G et du clitoris. Dans le salon, les jeunes femmes oublient le buffet empli de gourmandises et de jus de fruits pour ne pas perdre une miette des recommandations. Les vibromasseurs migrent de main en main.Surprise par cette diversité d'objets, la maman de la future mariée semble déçue "par le bruit que font toutes ces machines". Présente pendant la présentation qui se déroule dans son salon, elle accueille avec légèreté les questions de ses filles. "Ce n'est pas le rôle d'une mère de parler de ces pratiques avec ses enfants", croit-elle.Les modèles, aux nervures artificielles de toutes formes, amusent ces femmes au grand dam, croit-on savoir, de la gent masculine. "Au moins ceux-là ne parlent pas et on n'a pas besoin de ramasser les chaussettes", plaisante Stéphanie, 24 ans. "C'est pas mon jouet qui me réchauffe la nuit", réplique Flora, 26 ans, à l'initiative de la soirée "tuppergode".C'est à la fin de la présentation que l'ambassadrice reçoit dans la cuisine une à une les participantes. Le temps de passer commande et de répondre aux questions les plus intimes. "Je ne risque pas de perdre les boules", demande, intriguée et perplexe, Flora qui veut retrouver sa forme physique, perdue depuis son accouchement.Sont aussi proposées des boules chinoises, dites "geisha", aux vertus thérapeutiques. "Utilisées une à trois fois par semaine pendant une heure, elles permettent de muscler le périnée et de vous donner ainsi plus de plaisir à vous et à votre homme", assure l'ambassadrice.Pendant ce temps, dans le salon familial, toutes reconnaissent être curieuses et trouver dans ces soirées "tuppergode", qui ont le vent en poupe, une ambiance amicale qui tranche avec celle des boutiques traditionnelles."C'est vrai que pousser la porte d'un +sex-shop+, tirer les rideaux et se rendre au fond du magasin" peut nous rebuter, admet une quinquagénaire qui vient de s'offrir des produits pour la première fois de sa vie.

Commentaires (1)

boules de geisha
laetitia.martine1 mer, 25/06/2014 - 18:22

Les soirées "tuppergode" sont toujours à la mode même même si les produits proposés ont un peu évolués, il y a toujours des indémodables qui se vendent très bien. Je pense notamment aux vibromasseurs et aux boules de geisha, qui comme mentionné dans l'article, peuvent amener au plaisir. Mais elles sont également très utiles pour une rééducation périneale, qui consiste à remuscler le périnée après un accouchement.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.