Sarkozy accusé de "stigmatiser" les Roms et les gens du voyage

0 21.11.2011 10:35

Les associations de défense des Roms ont accusé mercredi le président Nicolas Sarkozy de "stigmatiser" les Roms et les gens du voyage, en annonçant une réunion sur "les comportements de certains" d'entre eux, une accusation récusée par le porte-parole du gouvernement Luc Chatel.Quelques jours après des violences dans la vallée du Cher qui ont succédé à la mort d'un jeune de la communauté du voyage, tué par un gendarme après avoir forcé un contrôle, le chef de l'Etat a annoncé une réunion à l'Elysée le 28 juillet sur les "problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms". Elle "fera le point de la situation de tous les départements et décidera les expulsions de tous les campements en situation irrégulière".Dans cette affaire, quatre personnes ont d'ailleurs été placés en garde à vue mercredi, a annoncé le parquet de Blois qui a ouvert deux informations judiciaires parallèles, sur les circonstances de la mort du jeune Luigi Duquenet et sur les risques encourus par les gendarmes qui tentaient de le stopper."Le président de la République a choisi la stigmatisation raciste des populations Roms et Gens du voyage par des amalgames inacceptables, en annonçant l'expulsion, ciblée ethniquement, de tous les campements en situation irrégulière", dénonce la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) pour laquelle ces populations "sont les boucs-émissaires des carences d'Etat".Car "plus de dix ans après l'adoption d'une loi imposant aux communes la réalisation d'aires d'accueil et de stationnement pour les Gens du voyage, à peine la moitié des places prévues sur toute la France sont aujourd'hui ouvertes".Opposant un "non au racisme anti-tsigane" dans un communiqué, un collectif d'associations soupçonne le gouvernement de "prendre prétexte" des incidents de Saint-Aignan pour "mettre en place une politique encore plus systématique de répression de sorte à diaboliser ceux qui sont les premières victimes du racisme en France: les tsiganes, qui sont Français pour plus de 95% d'entre eux".En baisse dans les sondages et en pleine affaire Woerth, M. Sarkozy "cherche à détourner l'opinion vers des cibles faciles", a estimé mercredi La Voix des Roms."Nous nous préparons à en prendre plein la gueule comme ça a toujours été le cas pendant les crises politiques mais cette fois-ci, encore un peu plus", craint Saimir Mile, porte-parole de l'ONG.Olivier Peyroux de l'association Hors la rue qui s'occupe des jeunes en situation d'errance, estime que M. Sarkozy "fait encore une fois l'amalgame entre les Roms, les gens du voyage et la délinquance"."Le chef de l'Etat "ne cherche pas à stigmatiser une communauté mais il cherche à répondre à une problématique", s'est défendu Luc Chatel.Pour Coralie Guillot, de l'association Parada France, qui travaille avec les Roms de Seine-Saint-Denis, "ce n'est pas la peine qu'ils se réunissent car c'est déjà décidé: on n'a jamais vu autant d'évacuations en Ile-de-France que depuis deux ou trois mois"."Après ces expulsions, ils vont en Roumanie quelques semaines puis reviennent en France ou bien ils s'installent ailleurs", dit-elle jugeant que "cela ne fait que créer plus de précarité".8.000 Roms ont été reconduits vers la Roumanie en 2009, dans le cadre d'un programme d'aide humanitaire comprenant un billet d'avion et 300 euros par adulte (100 euros par enfant). Mais près des deux-tiers d'entre eux reviennent ensuite, selon les estimations."Vu que la situation en Bulgarie et en Roumanie n'a pas changé, c'est sûr que les Roms vont revenir à chaque fois qu'ils seront expulsés", pronostique Dominique Paillard, le maire de Saint-Denis (PCF) pour qui les Roms "sont dans une vraie maltraitance institutionnelle". "On ne prend pas en compte leur existence sur le territoire; on n'agit que par expulsions/retours", dénonce-t-il.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.