Rugby: la liberté retrouvée de Maxime Médard

0 21.11.2011 13:55

Maxime Médard a retrouvé le paquetage du XV de France après un an d'absence, résultat d'une longue période de doute suivi d'un retour au premier plan en ce début de saison de Top 14 que le Toulousain entend bien confirmer dès samedi à Nantes contre les Fidji.La dernière apparition de Médard, bientôt 24 ans (14 sélections), sous le maillot bleu remonte au 28 novembre 2009 à Marseille, à l'occasion d'une mémorable correction (12-39) infligée par la Nouvelle-Zélande.Mais les signes avant-coureurs de la disgrâce étaient perceptibles dès le début de cette tournée d'automne, lorsque les entraîneurs avaient décidé, suprême déshonneur pour un Stadiste, de le mettre sur le banc contre l'Afrique du Sud (20-13) devant son public toulousain."Beaucoup de monde avait vu que ce n'était pas la joie, peut-être que je l'ai trop dit à l'époque. Parfois, je suis un peu trop sincère, je devrais me taire. Sur le moment, j'étais énervé mais maintenant, je respecte les choix. A l'époque, c'était déjà très bien d'être remplaçant", relativise le joueur avec une année de recul.La disgrâce de Médard fut à la mesure de son ascension. Depuis son baptême du feu lors de la tournée d'automne 2008, il fut onze fois d'affilée titulaire en 2008-2009, marquant notamment sur interception l'essai définitif de la victoire (27-22) en Nouvelle-Zélande.Plus dure fut la chute et le Grand Chelem dans le Tournoi des six nations de 2010 regardé à la télévision. L'entraîneur des lignes arrières françaises et ex-gloire toulousaine Emile Ntamack, qui connaît Médard depuis ses plus lointains débuts, lui avait reproché d'avoir "perdu du temps" et avait alors mis ses menaces à exécution."Beaucoup de choses ont fait que je me suis beaucoup dispersé. J'allais aux entraînements en reculant, à contrecoeur. A un moment, je ne voulais plus voir personne, je restais cloîtré chez moi", se remémore l'arrière-ailier.La lumière est revenue au printemps, "avec le soleil". Une bonne rentrée contre le Leinster en Coupe d'Europe, un match de barrage de Top 14 convaincant contre Castres avec un essai dès la 3e minute et Médard regagna une place de titulaire pour la finale de Coupe d'Europe remportée contre Biarritz."C'est revenu progressivement, explique le Toulousain. J'ai repris goût aux choses de la vie: bien manger, me faire plaisir, sortir. Après, j'ai enchaîné avec France A (cet été, NDLR). Je n'ai pas voulu tricher, il fallait respecter ce maillot. Et j'ai pu faire des choses qui me manquaient, comme partir en tournée...."En ce début de saison, le Médard nouveau est arrivé. Avec neuf essais au compteur en douze journées, il est le meilleur marqueur d'essais du Top 14. Reste à retrouver le succès sous le maillot bleu à l'occasion de ces test-matches d'automne, pour raccrocher le wagon du Mondial-2011.Le plan de tournée est clair: "les Fidji, c'est le gros piège. L'Argentine, c'est la bête noire. Et l'Australie... ils ont battu les Blacks et viennent de faire un gros match contre les Gallois." Et le Toulousain tentera de suivre son chemin. Rien n'a changé, assure-t-il, sauf "la sensation d'être libre et de prendre du plaisir."

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.