Rue du Port au Mans, les ruines de la discothèque l’Opéra détruites

0 18.11.2011 09:44

Hier, une pelleteuse déblayait le terrain laissé en l’état depuis plus d’un an. Dans le quartier, nul n’a oublié. Dans la nuit du 25 au 26 décembre 2009, un incendie spectaculaire détruisait la discothèque ainsi que le kebab voisin.L’alerte donnée à 7 heures du matin déclenchait l’arrivée d’un important dispositif de secours. Malgré l’intervention d’une quarantaine de sapeurs-pompiers dans des conditions difficiles, la progression des flammes ravageait outre la boîte de nuit, un point de distribution de pizzas, un kebab et atteignait l’office notarial mitoyen. A l’intérieur de l’étude endommagée, les minutes et les dossiers étaient sauvés du sinistre. En revanche, de vieilles archives stockées sous les toits étaient perdues. Dans le quartier enveloppé d’un épais nuage de fumée, dix-sept personnes avaient été évacuées.Dès le lendemain et les jours suivants, le site attirait de nombreux curieux qui défilaient rue du Port pour mesurer l’étendue des dégâts. De l’Opéra, il ne subsistait plus que des ruines.Quel devenir sur cet emplacementAu terme de plusieurs mois d’enquête et d’expertises judiciaires, la piste criminelle a été écartée. Le départ du feu serait lié à un appareil électrique à l’intérieur du kebab voisin tandis que deux bidons de fuel stockés à l’étage auraient favorisé la progression de l’incendie.Hier, la pelleteuse a définitivement rayé du paysage les ruines de l’incendie. Reste à savoir désormais le devenir de cet emplacement dans une des rues les plus commerçantes du centre-ville. Selon le registre du commerce, en août, soit six mois avant de partir en fumée, la discothèque avait été vendue à la société Saint-Germain, toujours propriétaire.Frédérique BRÉHAUT

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.