Ronan Ronan : « Mes chansons sont gentilles, mais profondes »

0 21.11.2011 09:31

Ronan Ronan, ex-membre des Fils de teuhpu, est aujourd’hui sur la scène du festival des Garennes à Souligné-sous-Ballon. Il fera découvrir son univers composé de chansons bric-à-brac.Le Maine Libre : « Vous avez fait partie du groupe les Fils de teuhpu pendant une dizaine d’années. Pourquoi avoir tenté l’aventure en solo ? »Ronan Ronan : Les Fils de teuhpu, c’est une vieille histoire. On a tourné pendant dix ans à plus de 100 concerts par an, on a écumé la France. J’ai passé dix ans de ma vie dans les camions et sur scène, je voulais du temps pour moi. Je voulais faire plus de place au texte, à la respiration, au sens des mots. Être seul, cela permet de faire ce que l’on veut sans se justifier.Qu’avez-vous fait après avoir quitté le groupe ? On redémarre de zéro ?J’ai rebondi sur les contacts que j’avais. J’en ai profité pour faire plein d’autres choses. J’ai fait une tournée d’un mois et demi en Australie en 2008. J’ai fait une première maquette qui est très vite sortie et sorti un album studio en 2007. Je suis également devenu artiste en scène en 2010 en région Pays de Loire, ce qui me permet de faire des résidences de travail à Laval.Comment qualifieriez-vous votre répertoire ?Avant, je faisais de la chanson festive et un peu punk. Maintenant, je fais de la chanson imagée et pas du tout narrative. Il y a un gros travail de dictionnaire, de mise en sens et de mise en scène. Il y a deux niveaux de lecture dans mes chansons. Elles sont gentilles mais elles sont un peu plus profondes.Vous utilisez le terme de « chanson bricolée »…Je fais un son bricolé, j’utilise des objets pour les percussions. Je ramène des étagères, des caisses. Les gens me voient faire de la musique sur scène.Vous serez samedi sur la scène du festival des Garennes. Pourquoi avoir choisi d’y participer ?L’année dernière, j’avais été invité car il y avait les Fils de teuhpu et j’avais trouvé l’ambiance sympathique. Je me sens plus proche de l’univers de cette année que des années précédentes. Il y a une nouvelle équipe qui est jeune et il faut qu’elle arrive à faire ses preuves. Sans eux, le festival serait mort.Avez-vous d’autres projets ?En parallèle, je m’investis dans le Roger Western Spaghetti Show, avec la compagnie Jamais 203. Je joue de la guitare électrique et du banjo en direct et je fais un peu de jeu. J’ai aussi enregistré du banjo pour Chéenne de vie, un groupe d’ici qui commence à cartonner.Propos recueillis par Mélanie Le Beller7e festival des Garennes aujourd’hui à Souligné-sous-Ballon. Village des Garennes à partir de 14 h 30 (gratuit). Puis à partir de 19 heures : Art district, Charivari, Ronan Ronan, Calyps’Atlantic, Bhale Bacce Crew, Algorythm sound system (8 € ; gratuit pour les moins de 12 ans).

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.