Robert De Niro, un monstre sacré du cinéma américain pour présider Cannes

0 21.11.2011 13:35

Robert De Niro, monstre sacré du cinéma, sera le président du jury du 64e Festival de Cannes (11-22 mai), ont annoncé jeudi les organisateurs de la prestigieuse manifestation, qui ont choisi pour la troisième fois en quatre ans de faire appel à un Américain."Ayant été par deux fois président de jury dans les années 80, je sais que ce ne sera pas une tâche facile pour mes amis jurés et moi-même, mais je suis honoré et heureux du rôle qui m'est confié", a déclaré l'acteur, réalisateur et producteur de 67 ans."Les festivals favorisent les connections au sein de la communauté cinématographique internationale et ont un impact culturel pérenne", a ajouté Robert De Niro, cofondateur du Festival de Tribeca, dévolu au cinéma indépendant.L'acteur sera le troisième Américain en quatre ans à présider le jury du festival, après le réalisateur Tim Burton en 2010 et l'acteur et réalisateur Sean Penn en 2008. En 2009, l'actrice française Isabelle Huppert avait tenu ce rôle.Robert De Niro est "entré dans l'histoire du Festival de Cannes à sa première apparition, dans +Taxi Driver+ (de Martin Scorsese) qui remporta la Palme d'Or" en 1976, ont rappelé Gilles Jacob et Thierry Frémaux, respectivement président et délégué général de l'événement."Doté d'une plasticité de caméléon, il compose ses personnages sans qu'on sache s'il prend la mesure du rôle ou si le rôle s'adapte à ses mesures", ont-ils ajouté.Enfant d'artistes, Robert De Niro a été élevé à New York, ville où il est né en 1943 et dont il reste profondément amoureux.Après avoir étudié avec Stella Adler puis Lee Strasberg, l'acteur râblé, ténébreux, à la mine renfrognée, est révélé par "Mean Streets" de Martin Scorsese (1973), puis "Le Parrain II" de Francis Ford Coppola (1974), pour lequel il remporte l'Oscar du meilleur second rôle.Sa prestation en chauffeur de taxi déséquilibré dans "Taxi Driver" le propulse rang de star mondiale. Puis il enchaîne les chefs d'oeuvre : "1900" de Bernardo Bertolucci (1976), "Le Dernier Nabab" d'Elia Kazan (1976), "Voyage au bout de l'enfer" de Michael Cimino (1978), "Il était une fois en Amérique" de Sergio Leone (1984), "Les Incorruptibles" de Brian de Palma (1987)...Réputé pour son extraordinaire engagement dans ses rôles, il prend 30 kg pour interpréter le boxeur Jake LaMotta dans "Ragging Bull", pour lequel il décroche l'Oscar du meilleur acteur en 1980.Au cours des dernières années, il s'est tourné avec succès vers la comédie, avec notamment "Mafia Blues" (1999) et "Mon beau-père et moi" (2000). Il est actuellement à l'affiche de "Mon beau-père et nous", troisième volet de cette saga familiale où il côtoie Ben Stiller et Dustin Hoffman.En 1993, Robert De Niro passe pour la première fois derrière la caméra avec la fresque mafieuse "Il était une fois le Bronx", qu'il dédie à son père, peintre surréaliste. En 2006, il signe son deuxième film, le polar "Raisons d'Etat".

Abonnement

Retrouvez toutes nos offres
à partir de 1€ par mois

Je m'abonne

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.