Révision: condamné pour quatre meurtres, Dany Leprince va être libéré

0 18.11.2011 09:18

Après 16 ans derrière les barreaux à clamer son innocence, Dany Leprince va être remis en liberté et a obtenu jeudi la saisine de la Cour de révision, faisant un grand pas vers une éventuelle annulation de sa condamnation à perpétuité pour un quadruple meurtre familial.La Commission de révision de la Cour de cassation "saisit la Cour de révision", a annoncé à la presse son avocat, Me Yves Baudelot.Fait unique selon lui, la Commission de révision a également ordonné la suspension de sa peine avant même que la Cour de révision, qui a le pouvoir d'annuler ou non la condamnation, ne statue.Sa libération de la centrale de Poissy (Yvelines) où il est actuellement détenu "deviendra effective le 8 juillet", a ajouté l'avocat, précisant qu'elle était assortie de "plusieurs obligations", notamment celle de ne pas parler à la presse.L'épouse de Dany Leprince, Béatrice, s'est réjouie de cette "annonce extraordinaire". "C'est la réussite de toutes nos espérances, des efforts de tous ceux qui nous ont soutenus", a-t-elle affirmé à l'AFP.Pour Roland Agret, président de l'association Action Justice et l'un des principaux soutiens au condamné, "c'est une grande victoire. On s'est battu pendant 15 ans avec acharnement, aux limites de l'imaginable" pour parvenir à cette décision.Surnommé "le boucher de la Sarthe", Dany Leprince, âgé de 53 ans, a été condamné le 16 décembre 1997 à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d'une période de sûreté de 22 ans.La cour d'assises de la Sarthe l'avait reconnu coupable des meurtres de son frère Christian, 34 ans, de sa belle-soeur Brigitte, 36 ans, et de ses nièces, Sandra 10 ans, et Audrey, 6 ans en septembre 1994 à Thorigné-sur-Dué. Seule Solène, 2 ans, avait miraculeusement échappé à la tuerie.Accusé par son ancienne femme et sa fille, dans des versions qui ont varié, Dany Leprince avait avoué en garde à vue le meurtre de son frère, avant de se rétracter. Il a depuis toujours clamé son innocence.Au gré d'une contre-enquête, son comité de soutien a depuis mis au jour de nombreuses incohérences et se dit convaincu de l'innocence du Sarthois.En avril 2006, il a obtenu que la Commission de révision ordonne un supplément d'information, notamment l'analyse de l'ADN relevé sur un couteau et de nouvelles auditions de témoins. C'est après s'être penchée sur ce supplément d'information que la Commission de révision a saisi la Cour de révision."A mon avis, l'argument essentiel qui a été retenu est qu'il est matériellement impossible que Dany Leprince ait été sur place au moment où les meurtres ont été réalisés", a estimé Me Baudelot qui n'avait pu consulter les motivations de la Commission dans l'immédiat.La Cour de révision ne rendra pas sa décision avant de "nombreux mois", selon l'avocat. Elle peut rejeter la requête de Dany Leprince, décider d'un nouveau procès ou annuler purement et simplement sa condamnation.Les révisions de condamnations pénales restent rares en France mais se sont multipliées ces derniers mois: depuis 1945, six accusés ont bénéficié d'une révision, décrochant finalement l'acquittement après un nouveau procès.Le 13 avril, la Cour a prononcé deux nouvelles révisions, celles de Marc Machin et de Loïc Sécher, mais les deux hommes doivent encore être rejugés par une cour d'assises avant de pouvoir être définitivement blanchis.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.