Rétrospective (février) : Nicolas, un reclassement en beauté

0 17.11.2011 17:56

Un vendredi de mi-avril dernier, Nicolas a quitté son travail avec un chèque de 30 000 € d’indemnités en poche. Le lundi suivant, il était à son poste pour une nouvelle vie professionnelle à Mamers. Cette reconversion parfaitement réussie d’un salarié de RPC Beauté à Marolles-les-Braults est loin d’être une généralité.Hélas, sur les 60 salariés contraints de faire leurs valises, beaucoup ne sont pas retrouvés dans cette situation. Nicolas Liger habite Monhoudou. Le coup dur avec les 60 suppressions d’emplois annoncées début 2010 chez RPC Beauté, ce régleur le sentait venir. Depuis des mois, l’homme commençait à avoir de sérieux doutes. « Avant l’annonce officielle, pendant une période d’environ 6 mois j’avais le sentiment d’avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête. Nous étions un petit groupe à penser cela. » Résultat : quand la nouvelle est arrivée, Nicolas Liger n’a pas été franchement surpris. Mieux, dans sa tête il avait préparé un plan B.« La facilité »Ainsi quand le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) s’est fait plus précis « j’ai multiplié les entretiens. Je suis même allé à Tours, pour finalement retenir la solution de facilité ». C’est-à-dire Ouest Injection à Mamers. « Au lieu de faire 3 kilomètres, je dois en faire 13… » résume, en souriant, le salarié qui précise que cette formule a permis d’éviter le déménagement de sa petite famille.En poste dans son nouvel emploi depuis mi-avril, Nicolas Liger a visiblement trouvé ses marques. « Aujourd’hui je ne regrette rien, je suis dans une entreprise où un sou est un sou et c’est bien ainsi. Pour moi c’est de la bonne gestion et en plus comme c’est sain, je suis beaucoup moins stressé. »Retrouvailles« C’est vrai qu’au départ ma femme n’a pas très bien vécu mon départ de RPC Beauté. Je n’étais pas parmi ceux qui devaient partir, mais le fait que je sois volontaire a permis à un autre de rester… Et sur le petit groupe de quatre ou cinq dont je faisais partie, aujourd’hui on est tous au boulot. Un est en Bretagne, l’autre vient d’entrer dans une société spécialisée dans la soudure par ultrasons etc. »« Là ces derniers jours, des copains régleurs chez RPC m’ont appelé pour que je vienne à un repas de fin d’année que nous faisons traditionnellement. J’ai été un peu surpris… Mais c’est certain que je vais y aller. 11 ans dans une entreprise, cela ne s’oublie pas. »

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.