Retraites: l'examen des mesures sur la pénibilité repoussé à septembre

0 21.11.2011 09:39

Le gouvernement a confirmé jeudi qu'il voulait repousser à la rentrée l'examen des mesures principales sur la pénibilité, au dernier jour de l'examen du dossier des retraites en commission à l'Assemblée, la gauche misant sur une forte mobilisation le 7 septembre.La commission devait suspendre ses travaux à 13H30 pour les reprendre à 15H00, alors que les députés pensaient dans un premier temps finir à la mi-journée."Comme cette question (de la pénibilité) doit être revue avec les partennaires sociaux, l'idée est d'examiner les amendements juste avant la séance publique en septembre pour tenir compte des arbitrages entre le gouvernement et les partenaires sociaux", a dit la députée UMP Valérie Rosso-Debord.Le ministre du Travail, Eric Woerth, a rappelé la mesure-phare sur la pénibilité : maintien du départ à 60 ans et non 62 ans pour les salariés ayant un taux d'incapacité de 20% du fait d'une usure professionnelle constatée.Mme Rosso-Debord s'est félicité que "ce gouvernement soit le premier à prendre en compte la pénibilité dans le droit du travail". Selon elle, quelque 100.000 personnes par an d'ici 2015 pourront bénéficier des dispositifs pénibilité et carrières longues, sur 650.000 départs annuels à la retraite.Ces explications n'ont pas convaincu la gauche qui relaie l'appel des syndicats à la journée de mobilisation du 7 septembre contre les principales mesures de la réforme des retraites, au moment où les députés commenceront l'examen de cette réforme en séance publique."Aucune avancée n'a pu être obtenue sur les questions de pénibilité. Seule une forte mobilisation à la rentrée permettrait éventuellement au gouvernement d'entendre le besoin des salariés", a déclaré Marisol Touraine (PS)."Plus le mouvement social sera important, mieux ce sera pour nos débats", a ajouté Roland Muzeau (PCF).Certains amendements ont cependant été adoptés. Hervé Mariton (UMP) a fait adopter un amendement pour que "systèmatiquement le compte-épargne-temps puisse être utilisé pour anticiper l'âge de départ à la retraite".Ce n'était pas le cas dans toutes les branches, selon lui.Commencés mardi, les travaux de la commission précèdent l'examen en séance publique de la réforme des retraites, qui doit commencer le 6 ou le 7 septembre.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.