Règlement de comptes à Sartène : un mort et deux blessés, le tireur identifié

0 18.11.2011 09:11

Un règlement de comptes samedi matin sur la place centrale de Sartène (Corse-du-Sud), très fréquentée en ce jour de marché, a fait un mort et deux blessés, dont un maraîcher qui tentait de protéger son fils.Selon les premiers éléments de l'enquête, un homme de 49 ans, Pierre Balenci, était attablé à la terrasse d'un café sur la place centrale de Sartène lorsqu'un homme cagoulé a fait feu sur lui.Atteint par cinq balles dont une au ventre, il a néanmoins eu le temps de riposter, touchant mortellement son agresseur, avant de se réfugier à l'intérieur de l'établissement.D'après les témoignages de riverains, M. Balenci, transporté à l'hôpital de la Miséricorde à Ajaccio où il a été opéré samedi après-midi, avait l'habitude de boire un café sur la place Porta chaque matin accompagné de son fils. Agé de 8 ans, ce dernier faisait du vélo devant la terrasse lorsque son père a été pris pour cible. Il n'a pas été blessé.Habitant la région de Sartène, Pierre Balenci est connu des services de police pour des faits de vol mais non fiché au grand banditisme, selon le procureur d'Ajaccio Thomas Pison.Son véhicule a été incendié la semaine dernière alors qu'il était stationné dans une rue de Sartène.Le tireur, qui a reçu trois balles dont une en bas du dos et est décédé sur place, a été identifié mais son nom n'a pas été divulgué pour garantir "l'efficacité des investigations".Il s'agit d'un homme de 35 ans originaire de Sartène et connu des services de police pour des faits de droits communs, selon une source proche de l'enquête.Deux armes de poing ont été découvertes à côté de son cadavre.L'autopsie de la victime, pratiquée en début de semaine, et les expertises balistiques devraient permettre d'établir si ces deux armes ont été utilisées par un ou deux tireurs. Certains témoins ont évoqué la présence d'un deuxième homme lors de la fusillade.Les enquêteurs n'excluent pas non plus qu'une des deux armes ait appartenue à M. Balenci, son arme n'ayant pas été retrouvée.Plus d'une dizaine de tirs ont été échangés en présence de nombreux touristes et riverains attablés aux terrasses des cafés ou circulant parmi les étals du marché samedi vers 08h45.Un maraîcher de 45 ans, assis sur un banc avec son fils de trois ans, a été blessé à l'épaule par une balle perdue alors qu'il se tournait pour protéger son enfant, selon une source proche de l'enquête."C'est des méthodes colombiennes", a relevé le coordonnateur des services de sécurité intérieure, Gilles Leclair."C'est une escalade inquiétante, c'est une grande chance qu'on n'ait pas eu plus de victimes collatérales", a-t-il ajouté.Le procureur a quant à lui qualifié ce mode opératoire de "très inquiétant", témoignant "du mépris de ces gens pour la vie d'autrui" et les exposant "à de graves blessures".Le parquet a ouvert deux enquêtes pour "assassinat" et "tentative d'assassinat" et a confié les investigations à la section de recherches de la gendarmerie de Corse-du-Sud.Les enquêteurs procédaient samedi aux auditions des nombreux témoins et effectuaient plusieurs perquisitions.C'est la sixième personne à trouver la mort dans des règlements de comptes dans la région de Sartène depuis mai 2009, tandis que l'on compte plus de 60 victimes de ce type de meurtres en Corse depuis quatre ans."Il y a de fortes chances pour qu'il y ait un lien avec les règlements de comptes qui ont lieu depuis un an dans la région", a dit M. Leclair."Comme la victime est l'agresseur, elle nous permettra d'apporter des éléments", a-t-il estimé.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.