Quelques grandes heures de Léon-Bollée

0 21.11.2011 09:53

Depuis la création de l’US du Mans, le stade Léon-Bollée a été le théâtre de quelques épisodes. On en retiendra plusieurs, qui sont encore présents dans les mémoires vivantes du football manceau.1910 : premièreDébut de l’US du Mans, qui se qualifie devant l’US Tours dans le championnat USFSA. Il est éliminé par Saint-Servan (7-1). Bollée avait succédé au parc Beaulieu. En 1942, l’USM participe au championnat professionnel (ouverture face au Stade de Reims) de la zone occupée (11e sur 16).1971 : l’éclairage11 mars 1971. Et la lumière fut. Inauguration de Léon-Bollée enfin éclairé avec un match de gala entre Marseille et le Standard de Liège de Takac (1-2). L’international junior et actuel directeur technique du MFC Alain Pascalou donne le coup d’envoi. Le Suédois Magnusson, dribbleur hors pair, fait le spectacle auprès de Skoblar. Parallèlement, l’USM de René Derreudre est leader après 4 journées (4e à la trêve) avant de plonger dans le ventre mou de cette D2 Open.1988 : cap sur la D2Enfin une première accession en D2 pour le MUC 72 créé trois ans plus tôt. Christian Gourcuff provoquait le déclic avec les buteurs « frères pétards » Eric Clément et Philippe Loison épaulés par Bruno Vérien ou Alain Larvaron. Le match de la montée célèbre l’inauguration de la tribune Chancel avec un score fleuve contre La Rochelle (6-3).2003 : vive l’élitePlus de 3 000 personnes massées à l’aérodrome du Mans au soir de la consécration à Grenoble. 13 000 supporters à Bollée, près de 10 000 devant l’écran géant installé au pied de la Préfecture pour la clôture face à Amiens (1-1). Le Mans est enfin en L1. Noël Peyramayou était président du directoire, Henri Legarda du conseil de surveillance, Thierry Goudet entraîneur. Bollée, non sans quelques sérieux aménagements, vivrait enfin cette élite tant convoitée. Un premier coup raté, retour en L2 malgré une belle réaction en phase retour avec Daniel Jeandupeux2005 : la remontéeUn seul président désormais Henri Legarda, un coach appelé à la rescousse Frédéric Hantz. Il remplace en décembre Daniel Jeandupeux. Cette seconde accession est aussi finalisée à l’extérieur (Niort), mais elle sera fêtée toujours contre Amiens à domicile.2008 : le big matchCoupe de la Ligue (1/2 finale), février 2008. Le match de l’année avec malheureusement une issue funeste (4-5 après prolongation contre Lens sur un but de Keita contesté). Un duel aux multiples rebondissements. Menés 2-4, les locaux reviendront à 4-4 grâce à Matsui et De Melo. Assurément le « big match » de Bollée.Christian LOUIS

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.