PSA Peugeot Citroën se redresse plus vite que prévu

0 21.11.2011 09:36

PSA Peugeot Citroën a renoué avec les bénéfices en 2010, un redressement qui va lui permettre de rembourser de manière anticipée le reste du prêt accordé par l'Etat et de se renforcer à l'international, avec le retour annoncé de la marque Peugeot en Inde.Après deux années de pertes consécutives liées à la crise économique, le premier constructeur automobile français a publié mercredi un bénéfice net de 1,13 milliard d'euros.Son bénéfice opérationnel courant s'élève à 1,8 milliard d'euros, mieux que les 1,5 milliard escomptés par le groupe. Le chiffre d'affaires a progressé de 15,8% à 56,06 milliards."C'est un excellent point de départ pour restaurer durablement notre rentabilité", s'est félicité le président du directoire de PSA Philippe Varin lors d'une conférence de presse à Paris.PSA a d'ailleurs revu en hausse les objectifs de rentabilité qu'il avait fixé pour sa division automobile sur la période 2010-2012, de 3,3 à 3,7 milliards d'euros.Le deuxième constructeur automobile européen a profité l'an dernier de ventes mondiales record avec 3,6 millions de véhicules grâce aux primes à la casse et à la croissance de marchés comme la Chine, où sa coentreprise Dongfeng Peugeot Citroën Automobile a connu des ventes records (375.700 véhicules).En 2015, PSA vise 5% de part de marché en Chine via cette coentreprise et 3% de part de marché via une autre coentreprise avec le chinois Changan, encore en cours de finalisation.Dans le cadre de cette deuxième joint-venture, PSA va lancer une marque spécifique pour la Chine, a indiqué M. Varin. "Nous devrons avoir une marque propre. C'est cette marque qui va porter le développement des VUL (véhicule utilitaire léger) mais qui va aussi développer des véhicules particuliers", a-t-il fait savoir.PSA a également profité de la bonne tenue de ses autres activités, que ce soit avec Faurecia, équipementier automobile dont il détient 57,4%, le transporteur Gefco et sa banque PSA Finance.Il a également fortement réduit ses charges de restructuration et ses frais financiers.Fort de ces résultats, PSA va rembourser de manière anticipée et en deux tranches (fin février et fin avril) les deux milliards d'euros restant du prêt de trois milliard accordés par l'Etat au plus fort de la crise.Renault, qui avait aussi bénéficié d'un prêt, a annoncé dans la foulée qu'il fera de même.Les deux constructeurs français avaient déjà remboursé un milliard chacun en septembre dernier, alors qu'ils avaient jusqu'à 2014 pour le faire.Pour 2011, PSA table sur un marché automobile stable en Europe, tandis qu'il devrait croître d'environ 10% en Chine, 4% en Amérique latine et 15% en Russie.Les résultats de son coeur de métier, la division automobile, devrait continuer à s'améliorer, avec un résultat opérationnel courant attendu en hausse par rapport aux 621 millions de 2010. L'ensemble du groupe devrait dégager un free cash flow (flux de trésorerie) positif.PSA, qui va étendre sa coopération avec l'allemand BMW sur les hybrides, compte poursuivre cette année ses objectifs de montée en gamme de produits et de développement à l'international. "Nous sommes en ligne avec notre objectif de vendre 50% de nos volumes hors d'Europe d'ici 2015", s'est félicité M. Varin.Le groupe table pour cela sur son développement en Chine, en Amérique latine et en Russie, mais aussi en Inde où la marque Peugeot va faire son retour, après une tentative avortée dans les années 1990.Peugeot y produira une berline familiale de taille moyenne, la même qui doit être produite dans son usine de Vigo (Espagne) à destination des marchés émergents. "Sur l'Inde, c'est un peu prématuré de parler de volume" de production, a précisé M. Varin, alors que le site n'a pas encore été choisi.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.