Pro A : le MSB tourné vers l’extérieur

0 21.11.2011 10:35

Que les supporters du MSB se rassurent. Normalement, si on en croit le scénario du début de saison, le club sarthois s’imposera à Paris-Levallois ce soir et récuperera un bilan positif de 3 victoires pour deux défaites. Si, si, ce sont les chiffres qui le disent.D’abord parce que les joueurs de JD Jackson ont atomisé dans leurs salles respectives, Pau-Lacq-Orthez, promu aux dents longues (+19) et Strasbourg, outsider annoncé (+21). Qui plus est avec des scores qui en font la meilleure attaque hors de ses bases (83.5 pts de moyenne). Et puis, si l’on regarde l’histoire des affrontements entre Le Mans et le club de la capitale, les stats sont claires : le MSB n’y a jamais perdu depuis que le Paris-Levallois a été créé. En 2008, les Tangos s’étaient imposés 83-79 au Palais des sports Marcel-Cerdan, théâtre de la rencontre de ce soir. L’an dernier, par deux fois, en saison régulière (75-61) puis en quart-de-finale des play-offs (80-70), Coubertin n’avait pas résisté aux assauts des Sarthois.Mais cela serait trop simple. « On reste sur deux défaites chez nous (Le Havre et Chalon), deux matches où on n’a pas réussi à jouer notre jeu alors qu’à l’extérieur, on déroule », avoue Marc-Antoine Pellin. Le petit meneur cible d’ailleurs facilement le problème : le rendement offensif qui chute considérablement dès que l’on passe les portes d’Antarès (60 pts de moyenne). « On n’a jamais trouvé le bon rythme. On joue trop serré, pas assez dans les espaces. Et on a des pourcentages aux tirs vraiment pas bons. »Multiplier les dangers en attaqueHormis Acker (24 pts) et, par séquences, le capitaine JP Batista (11 pts), l’escouade mancelle est restée en panne d’arguments. « Quand il n’y a qu’un ou deux joueurs qui sortent du lot, on arrive à gagner si les autres font leur job. Mais samedi, à part Alex, on n’était pas dedans. On doit tous jouer à notre niveau pour gagner. » Ils l’ont prouvé, Alain Koffi à l’intérieur et Ben Dewar de loin ont les armes pour amener du danger en attaque. « A l’extérieur, on s’est souvent reposés sur notre défense », explique Marco Pellin. Des stats il est vrai,stables dans un secteur qui est souvent la base d’une offensive ensuite réussie. A Paris-Levallois, qui s’est déjà placé dans le wagon de tête de Pro A (3v, 1d), les Manceaux s’attendent en tout cas à une opposition musclée. « C’est une équipe physique. Il faudra être agressif dès le début sous peine de se faire manger », annonce Pellin. Pour contrer le très solide 5 de la capitale, le MSB devra en revanche sans doute se passer des services de Charles Kahudi, toujours handicapé par son dos.Raphaël CAILLAUDParis-Levallois - MSB, ce soir, 20 h 30

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.