Pro A : le MSB rate encore le coche

0 21.11.2011 09:29

Le MSB a encore laissé passer sa chance à Antarès en s’inclinant contre Gravelines (60-67). En plus, la course pour la 8e place s’est considérablement resserrée.Depuis quand le MSB n’a-t-il pas eu un bilan négatif à domicile en saison régulière ?Avec cette défaite contre Gravelines, le MSB est sûr désormais de finir la saison régulière avec un bilan négatif à domicile puisqu’il en est actuellement à 6 victoires pour 8 défaites avec plus qu’un match à jouer à Antarès. Il faut remonter à au moins 10 ans pour trouver trace d’un tel résultat.Il y a avait-il des ressemblances avec la défaite contre Vichy ?Non. Contre Vichy, l’attitude des joueurs était en cause. Samedi, ils ont montré une tout autre volonté même si à la fin, on retombait dans le brouillon et l’à-peu-près. Les 15 premières minutes avaient même démontré un niveau de jeu des deux côtés du terrain comme on en avait rarement vu à Antarès. Et même quelques éclairs de spectacle pour mettre la salle debout et passer un 19-2 en 8’à Gravelines.Le réalisme a-t-il manqué seulement sur la fin ?Non. Evidemment, le 7/25 aux tirs soit 28 % d’adresse seulement en deuxième période, aura pesé lourd dans la balance alors qu’en face, le BCM exploitait la moindre faille. Mais le 2e quart-temps avait déjà laissé augurer de ce renversement et de 9 longueurs d’avance à la pause (36-27), le MSB aurait dû en compter au moins 15.Bokolo a-t-il servi de détonateur à Gravelines ?En partie. L’ancien manceau a fait une entrée qui a relancé ses coéquipiers au moment même où le MSB enfonçait peu à peu le clou (+15 : 27-12 à la 12’). L’arrière nordiste a amené dynamisme, percussion et a créé des brèches dans la défense mancelle (7 pts, 6 pds et 6 fautes provoquées). Son coéquipier Juby Johnson a notamment bien profité de l’aubaine (18 pts à 4/8 à 3 pts).Le MSB n’a fait aucune rotation dans le dernier quart-temps. Est-ce surprenant ?Oui. Il est très rare que JD Jackson ne touche pas à son 5 10’de rang. Ainsi, Diot, Acker, Dewar, Batista et Kakiouzis ont-ils joué tout le dernier acte. Si les trois premiers semblaient avoir encore du jus, les deux autres, soit par les prises à deux adverses, soit par un physique trop entamé, n’ont quasiment plus eu d’impact (0 pt et 1 rbd en 10’pour le Brésilien ; 1 rbd et 0 pt pour le Grec). A un moment où Gravelines captait tous les rebonds, en particulier offensif, l’apport d’un Charles Kahudi jusque-là solide (7 rbds) ou d’un Lewin certes moyen samedi, mais véritable « gobeur » de rebond, aurait fait du bien. Enfin, comment expliquer que Kakiouzis, alors en panne de confiance (0/3 aux tirs primés), récupère un shoot pour revenir (qu’il refuse d’ailleurs) alors que Dewar tournait à plein régime dans ce secteur (2/3 dans le 4e quart) ?Qu’en est-il de la course à la 8e place ?Contrairement à la semaine passée, les résultats de cette 27e journée n’ont pas aidé le MSB. La course pour le dernier strapontin en play-offs s’est considérablement resserrée à tel point qu’à 3 journées du terme, les Manceaux pourraient tout aussi bien finir 8e que 14e ! Si Orléans et Pau restent menaçants, c’est finalement Poitiers et Le Havre… les deux prochains adversaires du MSB en déplacement, qui semblent devenus les plus dangereux. Autant dire que le voyage samedi prochain chez les Pictaviens, qui n’ont en plus que 5 longueurs à reprendre du match aller (85-80), vaudra lourd.Antarès, samedi. En fin de match, les rebonds ont souvent échappé aux Manceaux.Raphaël CAILLAUD

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.