Pro A : le MSB aux urgences

0 21.11.2011 09:32

Mais où est donc passé le finaliste de la saison dernière ? A Limoges où le MSB a cédé dans la dernière ligne droite, sur un panier de Zack Wright en prolongation (75-73), le vent de la défaite à une nouvelle fois soufflé sur l’équipe de J-D Jackson, la cinquième en sept rencontres. Bilan de l’opération : Le Mans occupe l’avant-dernière place de la ProA avec Poitiers (9 points), à un petit point du relégable (Vichy) et surtout du quatuor de tête. Le président Christophe Le Bouille s’interroge. « Depuis la défaite contre Chalon il y a comme un ressort qui s’est cassé. Je conçois que la situation paraisse anormale pour tous les observateurs au regard des objectifs affichés. Mais entre Cholet, champion en titre, et Limoges dans sa salle nous échouons dans la prolongation ! Face à Cholet où l’équipe s’est battue pendant le match le public a sifflé, contrairement à celui de Limoges qui était derrière le CSP… Il faut que les gens soutiennent l’équipe, je compte d’ailleurs sur eux mardi, contre Oldenburg, et vendredi face à Nancy. En revanche, je comprends très bien qu’en cas de défaite ils puissent exprimer leurs sentiments à la fin du match. » Mais avec déjà cinq défaites en ProA la situation devient alarmante du côté du terrain ! « J’en suis pleinement conscient mais les gars ont vraiment envie de bien faire. »« Il ne faut pas lâcher »Même si rien n’est définitif la Semaine des As s’éloigne de plus en plus, avec son lot d’incertitudes et de joueurs en plein doute. « Je ne parle même pas des As avec J-D Jackson. De toute façon nous sommes pratiquement éliminés. L’objectif prioritaire est de gagner le prochain match, de retrouver une dynamique. Ce qui nous inquiète c’est le manque de confiance collective, il faut dire qu’avec 30 à 35 % de réussite par match c’est plus difficile… Il ne faut pas lâcher. A nous de trouver les mots justes pour relancer l’équipe. » Ne voulant pas agir dans la précipitation, le président réfute pour l’instant l’idée de changer une pièce du puzzle. « Pour remplacer qui ? Je n’arrive pas à identifier le problème car contrairement à la saison dernière où le poste 4 (Salyers) était dans le viseur, cette fois les choses sont totalement différentes car tantôt c’est Acker qui n’est pas dans le coup, tantôt Koffi ou Dewar. Contre Banvit (Turquie) Thierry Rupert n’a pas été bon alors qu’à Limoges il a été le meilleur. Joao Batista a également montré l’exemple en deuxième période. » On le voit, de nombreuses questions continuent d’escorter cette équipe.Bruno PALMET

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.