Pro A : Le MSB au pied du mur

0 18.11.2011 09:14

En quatre rencontres, le MSB n’a toujours pas gagné en championnat à Antarès. Un constat qui explique déjà en grande partie la situation très critique des Tangos au classement : antépénultième (14e) à égalité avec le modeste Poitiers Basket 86 (10 pts). Le mal est bien profond et la Semaine des AS s’éloigne de manière inquiétante. Les playoffs tout autant. Une fois encore, c’est d’un court écart (-3) que les Sarthois ont cédé vendredi soir face à des Nancéiens qu’ils avaient pourtant pris à la gorge (23-11 au terme du 1er acte). Une bien mauvaise habitude…. Le MSB est en effet coutumier du fait. Après ses revers face au Havre (-3), Chalon (-6), l’équipe mancelle avait emmené ses deux derniers adversaires en prolongations : Cholet et Limoges (-2). En vain à chaque fois (-5 et -2 au final).« C’est le reflet de notre saison jusqu’ici. À chaque fois, on montre deux visages. On fait d’abord une super entame. On est organisé, concentré. Et puis, à un moment donné, on est complètement déstabilisé et on s’écroule. » Vendredi, le trou d’air a duré 2 quart-temps. Trop longtemps pour que le sursaut final soit salvateur (+1 à quelques minutes du buzzer).Pas de patronLa marque d’un collectif en plein doute ? Évidemment. Mais surtout, la preuve qu’il y a urgence à agir et à changer quelque chose dans cette équipe (voir page suivante). La faute à l’absence de patron ? Le débat est accepté volontiers par le coach manceau. « Peut-être. C’est la question. On a donné ce rôle à Acker qui est altruiste dans l’esprit mais qui a encore trop peu pesé (4 pts, 3 pds en 22 min, NDLR). Dès que ça va moins bien, on ne sait pas vers qui se tourner. Alors qu’on comptait sur Dee (Spencer) ces deux dernières saisons. » Alain Koffi a beau avoir retrouvé son lustre de début de saison sur ce match (27 pts, 28 d’éval et meilleur rebondeur de la journée avec 13 rbds), les Tangos se cherchent davantage un leader technique.En attendant, le malaise a manifestement gangrené l’ensemble de l’effectif. « En 2e période, je me suis retourné vers le banc et j’ai demandé à mes joueurs : qui veut jouer ? À un moment, il faut avoir envie. C’est le minimum » s’énervait passablement JD Jackson à l’issue de cette nouvelle déconvenue.Ambiance, ambiance… à l’heure d’aller défier Kazan mardi en Eurocup au moyen d’un nouveau périple interminable et éreintant. Avant de se rendre 4 jours plus tard à Hyères-Toulon qui n’a chuté qu’une seule fois cette saison (contre Pau) sur son parquet.Alexis BABIN

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.