Pro A : la bonne affaire du MSB

0 21.11.2011 09:56

La seule chose qu’on ne peut pas maîtriser, ce sont les résultats de nos adversaires » déplorait JD Jackson samedi au lendemain du probant succès de ses ouailles sur le parquet de l’Astroballe. Une victoire fort bienvenue chez un rival direct en vue de la qualification pour les Playoffs. Et le week-end aura été favorable au MSB jusqu’au bout. Car en plus de garder l’Asvel à portée de fusil, les Tangos ont vu leurs deux autres principaux concurrents au classement, à savoir Pau et Strasbourg, se manquer en déplacement. Les Palois sont en effet allés s’incliner 79-68 chez la lanterne rouge Vichy pendant que la SIG chutait lourdement à Nancy (88-61). L’opération rêvée pour le MSB… assez inespérée même.L’avantage du point-averageDésormais à égalité de points avec l’Asvel et Pau (35) et remontés à la 8e place, dernier siège sélectif pour le tournoi final, les Manceaux jouissent en outre d’un point-average supérieur à leurs trois concurrents directs. Si bien qu’en prenant en considération ce goal-average particulier, l’équipe mancelle pointe même au 7e rang. Un détail qui n’a rien de déterminant aujourd’hui mais qui devrait avoir des incidences positives au moment du décompte final. Pas négligeable donc.Sous l’impulsion d’un Acker ayant vraiment trouvé la bonne carburation (17 pts, 6 rbds, 7 pds), les Sarthois peuvent y voir le signe d’un petit coup de pouce du destin, à un moment charnière de leur saison.Parce ce que Batista et consorts jouaient gros très gros ce week-end et ils ne se sont pas loupés. Ils ont même sorti l’un, si ce n’est leur plus beau récital de la saison. Le rétablissement assez inespéré de Diot (dos) - mais il faut l’espérer durable - a sans conteste tiré les Tangos vers le haut (11 pts, 4 rbds, 3 pds). Dans la situation actuelle, c’est loin d’être un luxe.Gare à la rechute contre Vichy !À 6 étapes du baisser de rideau de la saison régulière, le MSB tient un peu plus son destin entre ses mains. Mais encore faut-il en profiter pour enchaîner à présent sur une série de succès. « Il nous faut encore gagner 4 ou 5 matchs » assure JD Jackson. Ce qui impose forcément d’autres « coups » à l’extérieur : à Orléans, Poitiers ou Le Havre. Que des formations qui n’auront peut-être plus grand-chose à jouer d’ici là.Mais il faudra aussi éviter de nouveaux ratés à Antarès comme contre Hyères. Et ce, dès samedi prochain pour la venue du dernier de la classe Vichy. Car la marge de manœuvre des Manceaux reste évidemment mince…Alexis BABIN

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.