Pro A : face au MSB, la JA Vichy n’a plus le choix

0 21.11.2011 10:04

La JA Vichy va-t-elle réussir à retrouver les play-offs qu’elle avait manqués la saison dernière ? Pas sûr. Pourtant, dans un hiver où l’escouade de Jean-Louis Borg tournait à plein régime, on y croyait dur comme fer du côté de l’Allier. La Semaine des As à la mi-février n’avait fait que conforter la tendance. Magnifiques de vaillance et d’envie, les Vichyssois, pourtant privés de Dounia Issa, avaient, dès les quarts de finale, mis fin aux espoirs… du MSB (97-93, AP) avant de chuter dans les derniers instants contre Orléans (82-67).Mais depuis cet exploit, les temps sont plus durs pour Vichy. Les séquelles sont là (blessures de Zack Moss) et la belle mécanique se grippe. Depuis les As, Vichy ne compte que deux succès en huit rencontres. Certaines, notamment contre Dijon, Chalon ou encore Poitiers, semblaient pourtant évitables sur le papier. Par deux fois même (87-59 contre Poitiers et 83-74 contre Chalon), Vichy a dévié de ses canons défensifs, sa force première. La faute à un coup de mou qui a attaqué une partie de l’effectif. Hormis David Melody (11.6 pts, 3 rbds) et l’excellent meneur Kareem Reid (9.8 pts, 8.6 pds), beaucoup de joueurs n’ont plus vraiment le même rendement si l’on compare la première partie de saison et les huit dernières rencontres.Moss est un peu moins percutant (11.7 pts et 4.5 rbds et 12.8 d’évaluation) tout comme Leloup (8.4 pts, 3.5 rbds) et James (7.6 pts et 4.6 rbds). Le recul étant plus sensible pour Flowers (de 10.8 pts, 3.1 rbds et 11.1 d’évaluation à 8.6 pts, 3.5 rbds et 7.3 d’évaluation). Heureusement, l’arrivée de Brent Pettway (8.6 pts, 4.3 rbds et 11.3 d’éval) a fait du bien et surtout, la JAV pourrait bien récupérer son guerrier, Dounia Issa (2e meilleur rebondeur de Pro A), ce week-end.Pour parvenir à accrocher le grand huit, Vichy n’a de toute façon plus vraiment le choix à trois journées de la fin de la saison régulière. Neuvième à deux longueurs de Poitiers et Paris-Levallois (ce dernier sur qui il a le point-average favorable), Vichy doit soit remporter deux de ses trois dernières sorties en espérant que Paris perde tout, soit faire un grand chelem et que Poitiers perde tout ou que Paris s’incline au moins deux fois.Bref, contre le MSB, c’est quasiment la dernière chance qui s’offre aux joueurs de Jean-Louis Borg. « C’est mathématiquement jouable, estime le coach. Donc on tentera le coup à fond, même si on s’attend à rencontrer une équipe du Mans revancharde. » La JAV s’appuiera encore sur son public dans une salle où elle n’a perdu que 4 fois cette saison et surtout où elle possède la meilleure défense de la ligue à domicile (63.5 pts).Raphaël CAILLAUD

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.