Premières greffes de trachée reconstruite à partir des tissus du malade

0 21.11.2011 09:28

Une équipe de chirurgiens français a annoncé lundi avoir utilisé avec succès sur plusieurs patients atteints de cancers une technique originale de reconstruction de la trachée, à partir des propres tissus du malade.Cette avancée chirurgicale réalisée au Centre chirurgical Marie Lannelongue (Plessis-Robinson, Hauts-de-Seine), présentée comme une première mondiale, associe chirurgie thoracique et chirurgie plastique.Elle a été mise au point progressivement ces 6 dernières années par un des pionniers de la chirurgie de greffe pulmonaire, le Pr Philippe Dartevelle, chef du département de chirurgie thoracique et vasculaire au Centre Marie Lannelongue, et le Dr Frédéric Kolb, chef du service de chirurgie plastique et reconstructrice à l'Institut Gustave Roussy (Villejuif).Elle a été utilisée sur sept patients en six ans. Cinq d'entre eux, qui étaient atteints de cancers, sont vivants et ont repris leur activité.Deux autres sont décédés des suites d'une infection respiratoire, liée à l'absence des "cils" qui tapissent la trachée normale, une "imperfection" que les chirurgiens travaillent à corriger.La greffe de trachée pratiquée par les Pr Dartevelle et Kolb consiste à remplacer la trachée détruite ou obstruée par un nouveau tube identique reconstruit avec les propres tissus du patient pour éviter le rejet (greffe autologue).Le greffon est fabriqué avec un morceau de peau prélevé sur le malade, "armé" avec des morceaux de cartilage prélevés sur ses côtes. Il s'agit d'une technique utilisée couramment en chirurgie réparatrice pour refaire des morceaux de nez.Le morceau de peau avec son armature est ensuite courbé et suturé pour en faire un tube de remplacement "parfaitement vascularisé" et présentant sur sa surface intérieure un épithélium (la couche supérieure de la peau) pour le protéger.Les tumeurs de la trachée, le conduit qui mène du larynx aux bronches, sont des maladies mortelles à court terme par asphyxie.Avec la greffe autologue mise au point au Centre Marie Lannelongue, les patients n'ont pas besoin de traitements anti-rejet et leur trachée reconstruite n'a pas besoin de soutien artificiel (stents) comme dans certaines tentatives antérieures.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.