Pourparlers directs israélo-palestiniens "dans quelques semaines", selon Barak

0 21.11.2011 10:35

Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a prédit mercredi que des pourparlers de paix directs entre Israël et les Palestiniens démarreraient "dans quelques semaines"."Il y aura des hauts et des bas, et des moments difficiles pendant ce processus, mais j'espère et je crois, que d'ici quelques semaines nous aurons démarré des pourparlers directs qui feront avancer les perspectives de paix et renforceront la sécurité et les intérêts vitaux d'Israël", a affirmé M. Barak dans un communiqué.M. Barak a tenu ces propos à l'issue d'une rencontre à Jérusalem avec un groupe de sénateurs américains, dont l'ancien candidat à la présidence John McCain.Auparavant, devant des journalistes, M. Barak avait qualifié de "succès" la rencontre mardi à la Maison Blanche entre le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président Barack Obama."Nous sentons qu'il y a une bonne chance que nous soyons tout près de discussions directes entre nous et les Palestiniens sur tous les sujets", a-t-il ajouté, en précisant avoir parlé avec M. Netanyahu après les entretiens de ce dernier avec M. Obama.M. Obama a de son côté exprimé le souhait que des négociations directes israélo-palestiniennes puissent commencer "bien avant" le 26 septembre, date de l'expiration du gel partiel de la construction dans les implantations juives de Cisjordanie décrété par M. Netanyahu en novembre dernier.Les Palestiniens ont suspendu le dialogue direct avec Israël en décembre 2008 lors de l'offensive israélienne contre la bande de Gaza.Depuis début mai, des discussions dites de "proximité" ont repris via le médiateur américain George Mitchell mais elles n'ont débouché sur rien pour le moment, même si Washington a fait état de "progrès".Un haut responsable palestinien a affirmé dimanche à l'AFP "n'être au courant ni n'avoir été informé d'aucun progrès". "Ils (les Américains) s'efforcent de créer un climat positif pour contribuer à faire de la visite de Netanyahu un succès", a-t-il estimé sous couvert de l'anonymat.Le président palestinien Mahmoud Abbas a déclaré à plusieurs reprises que des progrès substantiels, en particulier sur les frontières et la sécurité, étaient nécessaires pour passer des actuelles discussions indirectes à des "négociations de paix directes".Les Palestiniens demandent que leur futur Etat soit basé sur les frontières d'avant la guerre israélo-arabe de juin 1967, avec comme capitale Jérusalem-Est, à majorité arabe et annexée par Israël.Ils veulent aussi qu'Israël stoppe totalement la colonisation en Cisjordanie occupée, ainsi qu'à Jérusalem-Est.La communauté internationale n'a jamais reconnu les colonies juives, non plus que l'annexion du secteur oriental de la Ville sainte.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.