Pour Yvon, le Normand : « Allonnes, c’est une petite ville entourée de champs »

0 21.11.2011 09:57

Jusqu’au 23 avril, vous avez pu retrouver dans « Le Maine Libre » celles et ceux qui font vivre Allonnes. Au Quartier des Fleurs, Yvon Poquet entend le chant des oiseaux le matin. Ce père de famille vit là depuis quinze ans, va travailler à vélo et se balade en forêt de Chaoué. Pour lui, c’est la ville à la campagne, qui plus est, une ville militante et de gauche.Ce mardi soir, l’ambiance est calme. Les voisins rentrent de travail. Fin de journée ensoleillée dans le quartier des Fleurs. Depuis presque quinze ans, Yvon Poquet y vit avec sa femme Marie-Noëlle et leurs deux fils. « Nous habitions en appartement au Mans et cherchions une maison. J’ai trouvé celle-ci par hasard. Nous nous sommes renseignés un peu sur la ville avant. » Pour ce Normand venu en Sarthe chercher un emploi de mécanicien auto au Mans, Allonnes ne soulevait guère de réticence. Davantage chez son épouse, Marie-Laure, originaire du Mans. « Mon frère vivait à Chaoué et… » Pas facile de dire qu’il ne s’y plaisait guère.Malgré tout, le couple achète la maison : question prix, « c’était accessible ». Première bonne surprise : « Nous avons été bien accueillis par les gens du quartier » se souvient la Mancelle. Seconde bonne surprise : « Il y avait pas mal de choses » à proximité. Commerces, services, écoles. Enfin, « c’est un quartier calme, où on discute entre voisines. Les gens se côtoient beaucoup », y compris entre ces propriétaires de pavillons et les locataires du bâtiment S qui longe l’avenue de Gaulle. Finalement, « on s’y sent bien, ici ». Et Maurie-Laure reconnaît bien volontiers qu’« (elle s’était) fait de fausses idées » de la ville. C’est une « cité-dortoir » dominée par ses hauts immeubles.« Et puis la ville a bien évolué aussi » note-t-elle. Yvon, membre du conseil consultatif des habitants, confirme : « L’image d’Allonnes change. Sans doute du fait des travaux qui se font actuellement ». Lui, il a l’image « d’une petite ville entourée de champs » sourit-il. Employé au service déchets du Mans métropole, cet agent de maîtrise se rend à son travail « en vélo », par les travers. Amateur de course à pied, il foule les chemins pédestres qui le mènent jusqu’à la Gèmerie, à Arnage. Et le week-end, la famille aime à se balader en forêt de Chaoué.Aujourd’hui, le couple aimerait trouver une maison de plain-pied. « J’aimerais bien rester sur Allonnes » confie ce syndicaliste Force ouvrière. Allonnes, il l’aime aussi pour son trait de caractère : une ville militante de gauche.Ronan LE MONNIER

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.