Philippe de Villiers démissionne du conseil général de Vendée

0 21.11.2011 10:01

Le président du conseil général de Vendée Philippe de Villiers (MPF) a annoncé jeudi dans un communiqué sa démission de la présidence et du Conseil général de Vendée."A la suite d'une décision mûrement réfléchie, je m'en vais. A la date du 31 octobre, je quitte la présidence du Conseil Général et le Conseil Général", écrit M. de Villiers dans un "message à tous les Vendéens"."La réforme territoriale, la fin de l'autonomie fiscale, l'esprit de l'époque, les impatiences, rendent ma décision opportune, sage et nécessaire", écrit encore M. de Villiers qui présidait l'instance départementale depuis 1988.M. de Villiers est également député européen, et président d'un parti politique, le Mouvement pour la France, mais à aucun moment il n'évoque ces deux mandats dans son communiqué centré sur ses responsabilités au département."Nous entrons dans un nouveau cycle: les collectivités territoriales vont perdre, hélas, leurs moyens et leurs capacités, substituant à l'esprit du temps visionnaire l'esprit du temps mécanicien", poursuit le responsable politique."Je souligne que, depuis un an, je suis passé d'une rive à l'autre, de celle des souffrants à celle des bien-portants. J'ai traversé le cancer au galop et, aujourd'hui, je suis guéri. A soixante et un ans, la vie continue", ajoute M. de Villiers, précisant qu'il ne fera "ni conférence de presse, ni autre déclaration. Je m'efface".M. de Villiers avait annoncé à l'automne 2009 être atteint d'un mélanome de la choroïde, un cancer rare de l'oeil, pathologie dont on dénombre en France 500 à 600 nouveaux cas par an.Le président du Conseil général se félicite de "l'élan et du souffle" donné à la Vendée sous son mandat."La Vendée a beaucoup changé. On la regarde différemment. Il n'y a plus d'ironie. Au contraire, on la cite au tableau d'honneur", commente-t-il, ajoutant: "bien sûr, il y a eu des discussions, des critiques, car j'ai plutôt cherché l'anticipation que le consensus".Plusieurs initiatives du président du MPF ont permis ces trente dernières années de développer la notoriété de la Vendée, parmi lesquelles le spectacle du Puy-du-Fou. Lancé en 1978, toujours géré par une association loi 1901, le spectacle a donné naissance à l'un des plus importants parcs à thème français avec près d'1,5 million d'entrées en 2009.De grandes courses de voile, dont le célèbre Vendée Globe, tous les quatre ans, ont également positionné le département sur la scène sportive.M. de Villiers avait également lancé en 1981 Alouette FM, une radio indépendante toujours très écoutée 30 ans plus tard dans la région.Philippe de Villiers a également adressé un courrier au Préfet de Vendée pour lui faire part de sa démission de son mandat de conseiller général au 31 octobre 2010.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.