Peut-être un plan B plus rapide pour les 33 mineurs bloqués au Chili

0 21.11.2011 10:36

Le gouvernement chilien examine un plan plus rapide que celui qui doit durer de trois à quatre mois pour tirer d'affaire les 33 mineurs bloqués sous terre depuis 23 jours dans le nord du pays après un éboulement.Selon le ministre chilien de la Santé, Jaime Manalich, un "plan B est déjà esquissé. Le ministre (des Mines, Laurence Golborne) va le montrer ce soir, et il a une solution géniale et très satisfaisante". La presse locale a évoqué samedi une solution qui permettrait de diviser le délai par deux.Le ministre censé détailler la solution de rechange avait pourtant démenti plus tôt une possible diminution du délai, alors que le moral de cinq mineurs avaient commencé à flancher au fond de la mine d'or et de cuivre de San José, à 800 km au nord de Santiago."Le président (chilien Sebastian) Pinera nous a chargé d'essayer de trouver des solution plus rapides, nous avons passés en revue 10 options différentes qui sont examinées par des techniciens d'ENAP (compagnie pétrolière publique) et de Codelco (géant miner public), et à cette heure il n'y en a aucune", a déclaré M. Golborne à Radio Cooperativa.La première solution, actuellement à l'oeuvre, est le creusement d'un puits de secours de 700 m de profondeur et 66 cm de diamètre d'où seraient extrait un à un les mineurs. Une foreuse géante de conception australienne, la Strata 950, devrait commencer le percement "dimanche ou lundi", selon les autorités.Mais en raison de la topographie des lieux, l'instabilité du sous-sol et une capacité de forage limitée à 10 à 15 mètres par jour, le délai de sauvetage a été établi à trois quatre mois par les experts.Selon des techniciens, le "plan B" serait d'élargir une des trois fines perforations, arrivée à 600 m de profondeur, au niveau d'un atelier. Les deux autres sont utilisées pour faire passer des aliments et du courrier aux mineurs."Nous pouvons élargir l'orifice (de 12 cm) qui est déjà fait avec une machine de diamètre supérieur et de dernière génération", a expliqué à la presse le responsable qualité de l'équipementier Geotec, Walter Herrera. "Le délai, totalement indicatif, pourrait être de deux mois", soit la moitié du délai initial, selon lui.Les mineurs peuvent se déplacer jusqu'à l'atelier, car son accès n'a pas été obstrué. "D'abord, on élargit de 30 cm (de diamètre) et après de plus ou moins 70 cm", a expliqué Herrera.Le gouvernement examine la proposition, a-t-il ajouté.Selon le journal La Tercera, M. Pinera fait pression pour que les mineurs sortent le 18 septembre, jour du Bicentenaire de l'indépendance du Chili. Le président est rapidement monté en première ligne après l'accident, et c'est lui qui a annoncé dimanche dernier au monde entier que les mineurs étaient vivants, brandissant le bout de papier griffonné par "les 33": "Nous allons bien, les 33, dans le refuge", et remonté par une sonde.Cinq mineurs ont montré des signes de dépression, mais leur état s'est amélioré, a annoncé samedi le ministre de la Santé, tandis que le reste affichait un moral d'acier."Pour ces personnes qui étaient un peu isolées, et communiquaient moins, avoir été alimentées, avoir reçu des nouvelles de leurs familles, et être réparties dans 11 groupes de trois où les uns doivent prendre soin des autres a donné un résultat magnifique", a-t-il dit à la presse.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.