Patinage artistique: Joubert à l'aise pour sa rentrée aux Master's d'Orléans

0 17.11.2011 18:11

Le champion du monde 2007 Brian Joubert s'est senti à l'aise pour sa rentrée, vendredi lors du Master's d'Orléans, où il a pris la tête à l'issue du programme court, sept mois après sa déroute aux jeux Olympiques de Vancouver.Joubert a totalisé 78,04 points pour son flamenco qu'il a interprété tout de noir vêtu, un gilet couvert de paillettes argentées.Il a d'entrée réussi sa combinaison quadruple-triple saut, ayant à déplorer un petit accro sur le triple axel."Je suis très satisfait. Ce n'est pas parfait mais je ne suis pas prêt pour cette compétition. Ce qui fait plaisir, c'est l'approche mentale. Je me suis senti bien dans le programme. Je voulais me sentir à l'aise, ne pas être crispé", a expliqué Joubert, détendu et souriant.A 26 ans, le Poitevin aux 6 médailles mondiales et 9 européennes se reconstruit cette saison après une année difficile marquée par le fiasco olympique (16e)."Il a passé une très, très mauvaise saison. Il aime son sport, c'est un passionné mais il ne le comprend plus. S'il a l'intelligence de se servir de ses erreurs, il peut beaucoup progresser", a commenté Véronique Guyon, l'entraîneur de ses débuts qu'il vient de retrouver.Derrière Joubert, le grand espoir Florent Amodio, 20 ans, a marqué 71,74 points avec un programme "Once upon a time" imprégné de flamenco.Pas de quadruple pour Amodio, désormais sous la coupe de l'entraîneur Russe Nikolai Morozov, mais une combinaison réussie triple-double saut."C'est pas mal. Les programmes ont pris beaucoup d'ampleur. Je me plais bien. C'est moi", a souligné Amodio, qui a promis de l'innovation pour son libre samedi.Après une saison blanche où elle s'est remise en question, Candice Didier, 22 ans, a posé correctement ses marques sur une nouvelle saison où elle entend redevenir la N.1 française.L'élève de Katia Frier depuis 2006 a pris la tête à l'issue du programme court (50,63) devant la jeune génération incarnée par Maé Bérénice Meite (46,62), 16 ans, et Léna Marrocco (44,65), 15 ans. De quoi faire revivre le secteur féminin français en souffrance depuis très longtemps: aucune Tricolore n'est montée sur un grand podium depuis les Mondiaux-1997 (le bronze pour Vanessa Gusmeroli).En toute logique, les N.1 français de la danse, Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat se sont placés en tête à l'issue du programme court (63,09).

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.