Panneaux démontés Les chemins de Solesmes mènent en Bretagne

0 21.11.2011 10:05

Les médias nationaux se sont emparés de l’affaire des panneaux de Solesmes, déboulonnés dans la nuit du 29 décembre.« Le Point » sur son site internet, ou encore RTL qui s’est rendu dans le petit village sarthois, ont relayé hier le démontage des panneaux revendiqués par le groupe breton Stourm ar Brezhoneg (« le combat de la langue bretonne ») qui veut ainsi, dans la commune du Premier ministre, dénoncer  « la politique méprisante du Gouvernement, sur la question des langues minoritaires ». Côté enquête, c’est en Bretagne qu’elle se poursuit depuis hier matin. Le courrier, accompagné de photos des panneaux démontés, transmis lundi à la rédaction de France Bleu Breizh Izel à Quimper, « a été saisi par les services de police, pour analyse des empreintes digitales » a indiqué le rédacteur en chef de la station.Dans le courrier non signé, le groupe souligne également que les panneaux d’entrée de la ville, qui ont été déboulonnés dans la nuit du 29 décembre, n’ont pas été « volés ». « Ils seront restitués dès que le Gouvernement de François Fillon aura tenu parole », indique le texte.Inactif ces dernières années, Stourm ar Brezhoneg s’était fait connaître au milieu des années 80 en réécrivant en breton les noms des communes et des lieux-dits, ou en barbouillant les panneaux de signalisation de la région. Plusieurs de ses membres avaient également été condamnés à des peines légères pour ces dégradations.Lire : Un groupe breton revendique le démontage des panneaux de Solesmes

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.