Otages espagnols d'Aqmi: prochaine libération en vue, pas encore confirmée

0 21.11.2011 09:25

Madrid travaille à un "heureux dénouement" du cas des deux coopérants espagnols séquestrés par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) mais leur libération, annoncée par des médias, "n'a pas encore eu lieu", a annoncé à l'AFP une source gouvernementale.Le quotidien espagnol El Pais, citant des sources gouvernementales, avait annoncé dimanche que les deux humanitaires espagnols Roque Pascual et Albert Vilalta, enlevés le 29 novembre en Mauritanie, avaient été libéré par Aqmi, une information également diffusée par d'autres médias.Il faut faire preuve de "prudence et de responsabilité" dans cette affaire, a précisé la source gouvernementale, laissant entendre que le processus de libération des deux otages était en cours.Selon l'édition en ligne d'El Pais, "un avion espagnol est prêt à Madrid à s'envoler vers la zone, mais on ne connaît pas le lieu exact de leur remise" aux autorités espagnoles."On ne sait pas avec certitude si la remise (des otages) aura lieu à Ouagadougou (Burkina Faso) ou à Tombouctou (Mali). Le médiateur Mustafa Chafi, conseiller du président du Burkina Faso, fait partie du groupe chargé de la remise", selon le quotidien.Une éventuelle libérations des deux otages interviendrait quelques jours après l'extradition par Nouakchott vers le Mali du Mauritanien Omar Sid'Ahmed Ould Hamma, dit "Omar le Sahraoui", condamné pour avoir enlevé les humanitaires espagnols en Mauritanie.Une autre otage espagnole enlevée en même temps que Pascual et Vilalta, Alicia Gamez, avait été libérée en mars dernier.Aqmi avait revendiqué le 25 juillet l'exécution d'un otage français, Michel Germaneau, 78 ans, après l'échec d'un raid militaire franco-mauritanien au Mali pour tenter de le retrouver et au cours duquel sept djihadistes avaient été tués.Cette attaque avait provoqué l'inquiétude de Madrid, préoccupé par le sort des otages espagnols aux mains d'un groupe d'Aqmi dirigé par l'Algérien Mokhtar Belmokhtar, alias Belawar.L'ONG catalane Accio Solidaria, dont faisaient partie les otages, avait toutefois indiqué le 16 août que leurs familles avaient reçu des "preuves de vie", qu'ils se portaient bien et que les négociations se poursuivaient pour leur libération.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.