Neige et pluies verglaçantes paralysent une bonne partie des Etats-Unis

0 21.11.2011 10:08

Une gigantesque tempête hivernale, accompagnée de neige, de pluies verglaçantes et de rafales de vent, frappait mardi un tiers de la population américaine, provoquant l'annulation de milliers de vols et la paralysie d'une partie du pays.La région affectée s'étend sur 3.000 km du Texas (sud) au Maine (nord-est) et concerne la moitié des 50 Etats américains. Les prévisionnistes s'attendent à ce qu'elle évolue encore pendant plusieurs jours.Des tornades et des orages violents étaient attendus le long de la frange sud de cette gigantesque tempête hivernale, en Louisiane et dans le Mississippi.Les autorités ont encouragé les habitants à rester chez eux plutôt qu'à tenter de braver les éléments. Outre les pluies verglaçantes, qui transforment les routes en patinoires, les météorologistes mettaient en garde contre des températures polaires et le vent, qui forme des congères pouvant aller jusqu'à 2,40 mètres de haut."Cette impressionnante tempête hivernale va être suivie d'une arrivée d'air arctique puissante" en provenance du Canada, selon le service de météorologie nationale (NWS).La température ressentie en raison du vent pourrait chuter à -34, voire -45 degrés dans le Colorado, le Wyoming, le Dakota du Nord et du Sud, le Kansas, l'Idaho et certaines parties du Texas.L'état d'urgence a été décrété dans l'Illinois (nord), l'Indiana (nord), le Missouri (centre) et l'Oklahoma (sud), et les réservistes de la Garde nationale ont été appelés à la rescousse pour secourir les automobilistes en difficultés.Des abris d'urgence chauffés ont aussi été mis en place pour abriter les personnes privées d'électricité.Dans un communiqué, l'agence de gestion des crises (FEMA), a observé lundi que par "sa taille et son ampleur, cette tempête ne doit pas être prise à la légère".Ecoles et administrations ont été fermées et de nombreuses routes étaient impraticables.L'accumulation de neige avait déjà atteint dès le milieu de la matinée 15 à 30 centimètres dans certaines parties de l'Oklahoma, du Texas, du Wisconsin et du Minnesota, selon le NWS.Environ 6.000 vols avaient été annulés mardi après-midi, soit environ 20% du trafic aérien américain. Les compagnies aériennes ont déjà annulé 2.700 vols prévus mercredi.Mardi matin, l'aéroport de Dallas-Fort Worth, une importante plateforme aérienne située dans le sud des Etats-Unis, a été brièvement fermé en raison de la tempête, et les retards de vols se sont accumulés après sa réouverture, pouvant atteindre trois heures.Une grande partie des compagnies aériennes présentes à l'aéroport O'Hare de Chicago, l'un des plus actifs au monde et où 1.300 vols ont été annulés mardi, ont d'ores et déjà averti que leurs activités seraient "limitées ou annulées" mercredi.Chicago risquait d'être tout particulièrement touché par la tempête avec 60 cm de neige. Les autorités ont prévu qu'elles seraient dans l'impossibilité de dégager les artères secondaires. Les rafales de vent de 95 kmh le long des berges du lac Michigan risquent également de provoquer des vagues de plus de 7 mètres.La météo, qui qualifie cette tempête de "dangereuse et multiforme", a mis en garde contre le fait de déneiger les trottoirs pendant de telles chutes de neige: en 1999, 40 personnes étaient mortes d'une crise cardiaque pour ces raisons.Tulsa, dans l'Oklahoma, était presque complètement à l'arrêt mardi, après avoir reçu 33 cm de neige, un record pour la ville, où le toit d'un casino s'est effondré. "Il y a des centaines et des centaines de véhicules bloqués dans toute la ville, aussi bien des voitures particulières que des véhicules d'urgence", a déclaré au journal Tulsa World un responsable de la municipalité, Paul Strizek.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.