Mort d'un douanier après une course-poursuite avec un trafiquant de drogue

0 21.11.2011 10:03

Un motard des Douanes de 38 ans, père de famille, grièvement blessé jeudi sur l'autoroute A10 entre Poitiers et Tours lors d'une course-poursuite à vive allure avec un trafiquant de drogue, est mort vendredi, a annoncé le maire de sa commune, Vivonne (Vienne).Ce douanier, Damien Rouillier (bien Rouillier), marié et père de deux petits garçons, avait été grièvement accidenté en poursuivant à environ 200 km/h une voiture qui avait pris la fuite sur l'autoroute à hauteur de Nouâtre (Indre-et-Loire), après un contrôle volant.Le fugitif avait freiné brusquement à l'approche de travaux et le motard n'avait pas pu éviter le véhicule, le heurtant par l'arrière. Il avait été projeté à plus de 150 mètres de sa moto, a indiqué vendredi le ministre du Budget, François Baroin, venu soutenir les douaniers de Poitiers.Hospitalisé entre la vie et la mort à Tours, Damien Rouillier est mort, a indiqué le maire de Vivonne, Maurice Ramblière, à l'AFP. "C'est un choc", a-t-il ajouté, précisant avoir reçu un appel de la famille, vendredi matin, lui apprenant que c'était fini.La commune de 3.000 habitants, dont Damien Rouillier était conseiller municipal depuis 2008, va s'attacher à "entourer son épouse et ses deux enfants", a ajouté le maire, déplorant la perte d'un jeune homme "sportif, dynamique".Une enquête a été ouverte et confiée à l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCRTIS).Quatre personnes ont été placées en garde à vue à la suite de l'accident, a-t-on appris de source judiciaire à Paris. Le conducteur de la BMW ayant provoqué l'accident ne figure pas parmi les personnes interpellées. Il est parvenu à prendre la fuite malgré un plan Epervier mobilisant 200 personnels avec chiens et hélicoptère.Son véhicule a été retrouvé abandonné peu après à hauteur de Maillé (Indre-et-Loire), avec à son bord, plus de 400 kg de stupéfiants pour une valeur marchande de 2 millions d'euros à la revente, ont précisé un porte-parole de la gendarmerie et un responsable de la communication des Douanes.A proximité, les gendarmes ont interpellé deux personnes à bord d'une autre BMW, tandis que deux autres personnes ont été arrêtées un peu plus tard à Sorigny (Indre-et-Loire) également dans une BMW, selon la gendarmerie. Les enquêteurs les soupçonnent d'appartenir au même réseau.Le ministre du Budget a rendu hommage au travail des douaniers, rappelant qu'ils devaient eux aussi faire face à des missions parfois dangereuses. "Ils ont obtenu des résultats exceptionnels l'an dernier, malheureusement c'est parfois au prix de tragédies et d'épreuves individuelles et collectives", a-t-il déclaré à la presse."Ses collègues sont absolument bouleversés", a dit M. Baroin, lors de son déplacement aux Douanes de Poitiers, où Damien Rouillier était motard depuis 2006.M. Baroin a souligné que ce drame était survenu à l'issue d'un contrôle de routine. "Il n'était pas prévu de tomber sur un go-fast, des types qui arrivent avec des voitures extraordinairement puissantes et qui traversent la France en venant du sud remplies de stups", a noté le ministre.Le ministre a estimé que les douaniers étaient correctement équipés pour assumer leurs missions. "Ils le seront encore plus dans les semaines qui viennent, c'est prévu depuis longtemps, en terme de coordination entre eux, en terme de messages", a-t-il ajouté."Encore une fois, ceux dont la mission au quotidien est de veiller à notre sécurité payent le lourd tribut d'une délinquance sans scrupule", a déclaré Claude Bertaud, président UMP du Conseil général de la Vienne, en rendant hommage dans un communiqué au douanier décédé.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.