Moebius, artiste "chamanique", expose ses métamorphoses

1 21.11.2011 09:28

Icône de la BD et dessinateur surdoué, Jean Giraud, quand il devient Moebius, "travaille en état de transe", inspiré par le chamanisme et la voyance, comme il l'explique à l'AFP à l'occasion d'une exposition qui lui est consacrée à la Fondation Cartier.Intitulée "Moebius, Transe-Forme", l'exposition, qui s'ouvre mardi à Paris, s'organise autour du thème de la métamorphose et présente 400 dessins, planches de bande dessinée, peintures, carnets, agrandissements de l'oeuvre prolifique et polymorphe de l'artiste."Il a fallu travailler pendant un an dans les archives de Jean Giraud, dans son atelier de Montrouge, pour faire cette exposition", souligne l'une des commissaires, Leanne Sacramone.L'auteur de la série populaire "Blueberry", conçue sous le pseudonyme de Gir avec un réalisme détaillé, très éloigné du lyrisme fantastique des oeuvres signées Moebius, avoue sa "double personnalité"."J'ai deux pôles, deux gestes. Quand je suis dans la peau de Moebius, je dessine en état de transe, j'essaye d'échapper à mon +moi+", souligne-t-il. "Je m'auto-hypnotise avec une feuille de papier et un crayon. Je pratique la voyance, la méditation, comme cela, avec ma feuille et mon crayon", ajoute l'artiste.Le thème de l'énergie est récurrent dans l'oeuvre de Moebius. "Sans cette énergie, (...) j'aurais pu être dessinateur industriel ou dessiner le Concorde", sourit-il."Mes parents se sont séparés quand j'avais 3 ans, mais c'est mon père qui m'a fait découvrir la science-fiction, un moment clé dans ma vie", relève ce séducteur de 72 ans, intarissable quand il parle de ses sources d'inspiration.L'artiste se met souvent en scène dans ses BD, comme dans la série des "Inside Moebius". Mais aussi dans d'autres albums. "Le personnage de John Difool - créé par le réalisateur et scénariste de BD Alejandro Jodorowsky et dessiné par Moebius dans la série "L'Incal" -, c'est moi !", reconnaît-il."Jodorowsky, avec lequel j'ai beaucoup travaillé, m'a aidé dans ma quête métaphysique et m'a fait connaître le tarot divinatoire et l'oeuvre de Carlos Castaneda", l'anthropologue américain devenu son "auteur de chevet", explique Jean Giraud.En 1975, Moebius avait dessiné les décors d'un projet d'adaptation par Jodorowsky de "Dune" de Frank Herbert qui n'a jamais vu le jour.Le dessinateur a ensuite collaboré à de nombreux autres films comme "Alien" de Ridley Scott, "Abyss" de James Cameron ou "Le cinquième élément" de Luc Besson."Pour dessiner, il a fallu que je développe le muscle de la foi... J'ai beaucoup étudié les religions, le chamanisme, lors de mon séjour au Mexique. J'ai aussi fait partie d'une secte ufologique (croyance dans les OVNI) dans les années 70 pendant 4 ou 5 ans, avec ma famille, à Paris, dans les Pyrénées, à Romorantin, Tahiti et Los Angeles", raconte-t-il, sans rien renier de cette aventure."A cette époque, je n'ai jamais autant dessiné de soucoupes volantes ! J'étais +le+ dessinateur New Age", se rappelle-t-il en souriant.Un film d'animation en 3D, "La planète encore", adapté d'une BD de l'artiste et coréalisé avec Geoffrey Niquet, est également projeté à la Fondation Cartier, ainsi qu'un portrait filmé."Après ce court métrage en 3D, le projet est de produire un long métrage, toujours avec Pierre Buffin", le roi des effets spéciaux de BUF Compagnie, confie-t-il.Moebius vient aussi de publier "Arzac, l'arpenteur", redonnant vie au personnage qu'il avait créé en 1975 dans les pages de "Métal Hurlant".("Moebius, Transe-Forme" - Fondation Cartier - du 12 octobre 2010 au 13 mars 2011)

Commentaires (1)

Les arts de la divination et la voyance, pas si éloignés
francoiserolin mer, 04/03/2015 - 12:20

Je trouve le travail de Jean Giraud exceptionnel et vraiment très inspiré, effectivement. Pour bien connaître le domaine de la voyance et fréquenter des personnes comme lui branchées chamanisme, il est tout à fait intéressant de trouver des artistes suivant ce courant, proche de l'écriture automatique en médiumnité ou de la méditation transcendentale. J'ai il y a peu consulté une médium qui fait de la voyance par téléphone et je sais qu'en parallèle de son activité de voyante elle pratique aussi la peinture. Les arts divinatoires portent bien leur nom car effectivement, il faut une sensibilité exacerbée pour percevoir ce que les autres ont du mal à percevoir et surtout pour décoder, retranscrire, l'inconscient collectif, son propre inconscient ou toute autre source d'énergie et d'informations. 

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.