Mariage princier en pleins préparatifs : la rumeur à l'assaut du Rocher

0 18.11.2011 09:17

La petite Principauté de Monaco, ébranlée en pleins préparatifs des noces par une persistante rumeur de désunion entre le prince Albert et sa fiancée Charlene, a décidé de faire face à coups de démentis officiels et de photos du couple marchant en amoureux sur le port.La rumeur courait depuis des jours, voire des semaines, dans les soirées monégasques et sur internet. C'est la rédaction de L'Express qui a décidé de lâcher la "bombe", en titrant sur son site en ligne "Albert-Charlene: péril sur le mariage".La fiancée "aurait voulu interrompre les préparatifs de son mariage et repartir" en Afrique du Sud, en raison de "la vie privée" de son prince, rapporte l'hebdomadaire en se référant lui-même à un magazine people allemand.Mais selon l'avocat du prince, Me Thierry Lacoste, "tout est faux" dans les rumeurs sur une supposée tentative de fuite de Charlene et une paternité cachée du souverain."L'Express a raconté n'importe quoi et ensuite, c'est devenu du délire médiatique. J'ai tout entendu sur l'enfant : blanc, noir, qui serait né, pas né... Il faut arrêter, c'est du n'importe quoi", s'est indigné l'avocat parisien, interrogé par l'AFP. "Il n'y a pas d'enfant, c'est une rumeur totalement fausse et dénuée de tout fondement", a-t-il asséné.Le prince a déjà reconnu il y a quelques années deux enfants hors mariage, Jazmin Grace, 19 ans aujourd'hui, dont la mère est une ex-serveuse américaine, et Alexandre, sept ans, né d'une liaison avec une ancienne hôtesse de l'air française d'origine togolaise.Deux enfants qui ne seront par ailleurs pas présents aux noces, le prince n'ayant pas souhaité leur imposer "une exposition médiatique", selon le Palais."Monaco a les attributs d'un pays, mais ce n'est pas plus qu'un village qui adore les rumeurs", estime Frédéric Laurent, auteur de livres sur Monaco, interrogé par l'AFP."Albert a géré sa vie de manière secrète, contrairement à ses soeurs" et "sa longue discrétion favorise la rumeur", souligne ce fin connaisseur de la Principauté.Sur la place du Casino, les touristes continuaient mercredi de se mitrailler devant les Ferrari rutilantes. Mais les résidents monégasques étaient en émoi.invités Un trio de personnes âgées, en conversation animée dans le jardin exotique jouxtant le casino, s'offusquait de ces journalistes prêts à tout "pour vendre des journaux". Leur prince aurait-il été "victime d'une autre jolie femme ?", se demandaient-elles tout de même.Pour faire taire les mauvaises langues, Albert et Charlene se sont affichés ensemble mardi après-midi sur le port Hercule, aux côtés du musicien Jean-Michel Jarre, qui prépare un grand concert gratuit le soir du 1er juillet, après le mariage civil.Sur les clichés de la presse locale, le couple apparaît détendu : le prince tient Charlene tout sourire tantôt par la main, tantôt par la taille. Le Palais venait de publier un démenti officiel.Me Lacoste avait menacé mardi d'assigner L'Express en référé si l'article n'était pas retiré. Mercredi, le ton a baissé d'un cran: il n'y aura finalement pas de poursuites contre l'hebdomadaire, qui n'a pourtant pas retiré ses écrits."Je vais voir avec mon client s'il veut finalement poursuivre L'Express. Mais maintenant, on est largement au-delà de ça, toute la presse s'est emparé de cette rumeur infondée et mensongère", a expliqué l'avocat à l'AFP.Les mariés doivent répéter jeudi à 17H00 le mariage religieux qui sera célébré samedi en plein air dans la cour d'honneur du palais princier en présence de 800 invités internationaux.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.