Love Parade/sécurité: le maire de Duisbourg nie avoir été mis en garde

0 21.11.2011 09:35

Le maire de Duisbourg (ouest de l'Allemagne), Adolf Sauerland, nie mardi avoir été mis en garde des risques pour la sécurité que présentait la Love Parade, un festival de musique techno organisé dans sa commune et qui a coûté la vie à 20 personnes dans une bousculade samedi. "Je n'ai pas eu connaissance de mises en garde", affirme le maire conservateur âgé de 55 ans dans le quotidien Rheinische Post.Il appartient à la ville de vérifier si de telles manifestations peuvent avoir lieu ou non "et c'est exactement ce que nous avons fait consciencieusement dans ce cas", ajoute M. Sauerland, au coeur des critiques.La pression médiatique, politique et de la population grandissait à l'encontre du maire de cette ville de moins de 500.000 habitants située dans l'ancien bassin industriel de la Ruhr après des révélations sur de graves négligences en matière de sécurité, qui seraient à l'origine du drame qui a fait aussi plus de 500 blessés.Selon le quotidien allemand Süddeutsche Zeitung (SZ) de mardi, la police de Duisbourg avait fait part de ses réserves en matière de sécurité aux organisateurs et à la municipalité qui les ont ignorées."La police à Duisbourg a clairement fait part de ses doutes dans plusieurs ateliers de travail et discussions", a déclaré un fonctionnaire communal à la retraite, cité par le journal.En particulier, le président de la police locale désormais à la retraite, Rolf Cebin, s'était opposé à l'organisation de la Love Parade en raisons de ces doutes, souligne le quotidien.En réaction, le président du parti chrétien-démocrate (CDU) local, le député Thomas Mahlberg avait réclamé sa destitution dans une lettre au ministre régional de l'intérieur de l'époque Ingo Wolf, poursuit le SZ.Le quotidien de Cologne, Kölner Stadt-Anzeiger, a rapporté lundi soir dans son édition en ligne que les autorités n'avaient donné leur feu vert officiel que quelques heures avant le début de l'événement, laissant penser que les responsables ont réfléchi jusqu'à la dernière minute à annuler la fête.La police et les pompiers avaient à plusieurs reprises émis des réserves en matière de sécurité bien avant la tenue du festival, écrit le journal.L'ancien chef des pompiers de Duisbourg, Klaus Schäfer, a déclaré mardi sur la chaîne de télévision privée n-tv avoir "urgemment déconseillé" de réaliser l'événement.Le mouvement de foule qui s'est produit samedi à la Love Parade a fait 20 morts dont sept étrangers -- deux originaires d'Espagne, un d'Australie, un de Bosnie-Herzégovine, un de Chine, un d'Italie, un des Pays-bas.La plupart des victimes ont péri au pied d'un escalier aux abords d'un tunnel de plus de 200 mètres de long, engorgé car étant le seul accès à l'ancienne gare de fret qui accueillait le festival de musique techno.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.