Ligue 1: Marseille se donne un peu d'air

0 21.11.2011 09:46

L'Olympique de Marseille s'est donné un peu d'air en empochant samedi face à Lorient (2-0) ses trois premiers points de la saison mais le climat reste lourd, avec l'incertitude liée à l'état de santé de Loïc Rémy et l'absence d'Hatem Ben Arfa, en rupture avec ses dirigeants."Gagner chez nous, même si c'était un peu laborieux par moments, déjà ça fait du bien et puis, ça peut aussi donner un peu de confiance au groupe", a estimé Didier Deschamps, l'entraîneur olympien à l'issue de la rencontre.Un nouveau revers lors de ce troisième match aurait très certainement corsé la situation et le coach a donc tout fait pour assurer."Dans les choix que j'ai pu faire, évidemment que le critère sportif était important mais je n'ai pas pu écarter non plus les critères psychologiques", a-t-il confié, précisant: "certains joueurs, par rapport à leur expérience, leur personnalité, sont un peu plus capables que d'autres d'être imperméables à tout ce qui se passe à côté".L'ouverture du score par Gabriel Heinze, souvent décisif l'an passé dans les matchs à fort enjeu, confirme l'intuition de Deschamps.Victorieux samedi soir, l'OM est encore loin de la sérénité. L'état de santé de Loïc Rémy demeure un pesant point d'interrogation. "Nous aurons des réponses lundi, j'espère qu'elles permettront à Loïc de venir poursuivre sa carrière à Marseille, j'espère de tout coeur qu'il sera avec nous cette saison", a déclaré le président de l'OM, Jean-Claude Dassier, dimanche sur TF1.L'absence d'Hatem Ben Arfa est l'autre affaire que le club doit résoudre rapidement. Depuis le 12 août, le milieu international n'a plus mis les pieds au centre d'entraînement Robert Louis-Dreyfus."Plusieurs clubs européens sont intéressés mais (Hatem Ben Arfa) n'a pas facilité les choses par son comportement (et) des attitudes pas compatibles avec le statut de professionnel", a souligné Dassier.Le président de l'OM a par ailleurs réfuté toute guerre interne entre Didier Deschamps et le directeur sportif, José Anigo, connus pour ne pas s'apprécier."C'est de la plaisanterie ! José Anigo, Didier Deschamps, je ne dis pas qu'ils partiront en vacances ensemble, ce n'est pas le problème, ce n'est pas ce qu'on leur demande. Anigo est, comme moi aussi, au service de l'entraîneur (...) on est au service de ce club", a-t-il dit.Côté joueurs, on espère que les turbulences sont passées. "Avec l'arrivée de DD (André-Pierre Gignac, NDLR) et je l'espère, celle de Loïc, cela va se stabiliser et maintenant, on va pouvoir parler uniquement du terrain", veut croire le capitaine de l'OM, Steve Mandanda.Gignac, présent samedi soir dans les tribunes, est optimiste. "Ce soir, ce sont les premiers points de la saison qui vont, j'espère, en appeler bien d'autres", a-t-il déclaré à quelques journalistes, après avoir dîné dans un restaurant du centre-ville."Honnêtement, je ne me fais pas de souci, il y a un bon challenge à relever ici, c'est de garder le titre de champion", a-t-il ajouté.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.