« Lettre ouverte au président du conseil de l’Ordres des médecins de la Sarthe »

0 18.11.2011 09:45

« Monsieur le président. J’ai l’honneur de vous solliciter, afin de connaître votre avis sur le problème des dépassements d’honoraires pratiqués par les médecins du secteur 2 au Mans […]. À ma connaissance, le texte qui régit le secteur 2, indique que les dépassements d’honoraires doivent être appliqués avec tact et mesure. Le texte est très vague, est-ce volontaire ? Toutefois, à ma connaissance, on admet (ou on admettait) que la notion de tact et mesure est respectée, à la condition que le dépassement d’honoraires réclamé ne soit pas supérieur à 50 % du tarif conventionnel (TC) ? Cette notion est-elle conforme ? Certains médecins […] réclament des dépassements (à régler d’avance) qui peuvent atteindre 100 % du TC sécurité sociale ! Est-ce normal à votre avis ? Par ailleurs, je m’interroge sur le point de savoir si de tels dépassements sont compatibles avec le serment d’HIPPOCRATE réactualisé en 1996 (10 et 11e lignes) et dont vous êtes sauf erreur de ma part le garant ? Je vous serais très obligé d’avoir la bienveillance de bien vouloir m’éclairer sur ce délicat problème, lourd de conséquences. Et dans cette attente, veuillez agréer, Monsieur le président, l’assurance de mes sentiments les plus respectueux. »Marcel THOMAS, Le MansNote figurant en annexe au courrier de M. Thomas au « Maine Libre » : « Cette situation de la croissance du nombre de médecins du secteur 2, d’une part, et de l’importance de ces dépassements d’autre part, ne respectant même plus la notion de tact et mesure qui régit ce secteur, nous conduit à une médecine inaccessible à tous. Ce qui est étonnant, c’est que ces abus ne sont pas dénoncés par qui que ce soit : Sécurité sociale, mutualité, associations de consommateurs, Syndicats etc. ? Les syndicats souvent associés à la gestion paritaire des complémentaires maladies, et allant pour certains jusqu’à faire la publicité de complémentaires encourageant par leurs tarifs les dépassements, ce qui contribue à rendre la complémentaire maladie inaccessible aux personnes aux revenus faibles ou modestes ».

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.