Les leçons de la rentrée du Mans FC

0 21.11.2011 09:36

1 - 23 joueurs présents Sur les 30 éléments encore sous contrat à l’heure actuelle, sept manquaient à l’appel hier. Deux d’entre eux avaient averti le club de leur retard : Joao Paulo et Khaled Adénon (de retour de prêt à Bastia mais pour qui un autre club d’accueil est recherché) attendus dès aujourd’hui. Deux autres étaient tout autant excusés car blessés : Abdou Dieye (de retour de prêt à Rodez mais souffrant d’une entorse du genou) et Guy-Michel Landel, toujours en délicatesse avec un métatarse et devant encore respecter six semaines de repos. L’absence d’Anthony Le Tallec était aussi prévisible, son transfert vers Auxerre étant « fait à 90 % » selon Henri Legarda. Restent donc deux mauvais élèves, absents sans raisons avancées : Antonio Geder (une habitude) et Modibo Maïga (bien décidé à rejoindre Sochaux). 2 - Beaucoup de joueurs amenés à partirArnaud Cormier souhaitant se limiter à un effectif de 24 joueurs, l’entraîneur manceau s’attend à voir son groupe profondément remanié durant les semaines à venir. « Je sais très bien que l’effectif présent aujourd’hui ne sera pas celui avec lequel je vais fonctionner cette saison. Mais on va faire travailler tout le monde en attendant que la situation de chacun se décante. Il y a des attentes divergentes mais le club et les joueurs susceptibles de partir ont un intérêt commun : bien se préparer pour attaquer la saison. » Le Tallec n’est pas le seul joueur officiellement sollicité. « Nous avons aussi reçu des offres pour Cerdan (Nancy), Maïga (Sochaux), Corchia (Bayern, Juventus, un ou deux clubs espagnols et quelques clubs français), et dans une moindre mesure Dossevi pour qui les contacts sont moins avancés » rappelle le président. Toujours pas de propositions formelles donc pour Ludovic Baal ou Roland Lamah… en dépit de certaines rumeurs. D’autre part, le club se dit prêt à laisser partir « Geder, Joao Paulo, Helstad, Camara (de retour de prêt à Nantes) et Thomas que l’on peut considérer comme libre conformément à la loi s’appliquant en cas de réduction du salaire de 50 % ». 3 - Un recrutement tributaire des départsAu-delà des arrivées de Béhé et Cuffaut (voir ci-dessous), le recrutement manceau est au point mort. « On est tenu par des impératifs économiques. On ne peut pas bouger tout pendant qu’on n’a pas vendu » avoue Arnaud Cormier. 8 voire 9 M€ doivent en effet rentrer dans les caisses pour boucler le budget. « Mais j’ai déjà rencontré 6-7 joueurs avec qui je garde contact. » Le profil de ces recrues potentielles ? « Des joueurs qui ont l’expérience de la L2, qui ont pour certains déjà vécu une montée en L1 (comme le Grenoblois Akrour, NDLR). » Et à quels postes ? « Dans toutes les lignes, en fonction des départs. »Alexis BABINVoir notre vidéo de l'entraînement du Mans FC

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.