Les Haïtiens se sont rassemblés, un an jour pour jour après le séisme

0 21.11.2011 13:54

Les Haïtiens se sont rassemblés dans le recueillement mercredi pour célébrer la mémoire des victimes du séisme, un an jour pour jour après la catastrophe dont le pays, en pleine tourmente politique et frappé par le choléra, ne s'est pas relevé. A Port-au-Prince, la capitale, à16H53 précises (21H53 GMT), heure à laquelle la secousse de magnitude 7 a dévasté la capitale haïtienne le 12 janvier 2010, des centaines de personnes se sont recueillies, la main sur le coeur, devant le palais présidentiel toujours en ruines.Les automobilistes se sont arrêtés avant de redémarrer une fois passée la minute de silence.Dans le parc du palais présidentiel, des policiers ont alors remonté le drapeau qui était en berne depuis un an en mémoire des plus de 220.000 personnes tuées par le séisme.Dans la matinée, plusieurs milliers de personnes, portant leurs plus beaux vêtements et la Bible à la main, étaient rassemblées pour une messe en plein air à l'extérieur de la cathédrale catholique, qui n'est plus qu'un tas de décombres. Certains étaient juchés sur les gravats pour mieux voir.A l'arrivée des prêtres en une longue procession, les fidèles ont chanté des hymnes et beaucoup d'entre eux essuyaient des larmes en scandant "Alleluiah"."C'est un jour pour la réflexion, une journée pour la prière", a déclaré Roger Jean, 64 ans, disant s'adresser "au Seigneur avec une prière spéciale pour Haïti, pour qu'Haïti change, pour qu'Haïti vive encore". Roger Jean a perdu sa femme et trois enfants dans le séisme, "mais la vie continue", dit-il.L'ambiance était au recueillement, bien avant la minute de silence qui doit être respectée à 16H53 précises (21H53 GMT), à l'heure exacte où le séisme de magnitude 7 a fait trembler la terre le 12 janvier 2010, causant la mort de 220.000 personnes et faisant 1,2 million de sans-abri.Le président René Préval a posé la première pierre d'un mémorial qui sera érigé en face du palais présidentiel "pour ne jamais oublier les victimes", a-t-il déclaré. Le chef de l'Etat, vêtu d'un costume sombre, a assisté à une cérémonie du souvenir en compagnie de plusieurs membres du gouvernement et de l'ex-président américain Bill Clinton, très impliqué dans la reconstruction d'Haïti. "Ce malheur doit nous réunir ensemble pour reconstruire Haïti", a dit M. Préval, visiblement ému, et appelant les Haïtiens à rester solidaires.Une place doit être construite à l'endroit où se trouvait le plus grand bâtiment administratif d'Haïti, rasé par le séisme et où ont péri des dizaines de fonctionnaires. Plusieurs mémoriaux doivent aussi être érigés en province à la mémoire des victimes.L'anniversaire du séisme devait être célébré également hors des frontières du pays, comme à Miami où vit une importante communauté haïtienne et où une fresque murale doit être inaugurée.Un an après la tragédie, Haïti n'a pas pansé ses plaies.L'économie et les infrastructures sont paralysées, une épidémie de choléra apparue en octobre et qui a fait 3.759 morts continue de sévir, et plus de 800.000 personnes survivent toujours dans des camps de toile. La reconstruction a à peine commencé.Les donateurs internationaux ont promis près de 10 milliards de dollars dont seule une fraction a été livrée, en attendant que la situation politique née du premier tour de l'élection présidentielle du 28 novembre se stabilise.L'Organisation des Etats américains (OEA), dont le conseil permanent a observé une minute de silence à Washington, doit remettre dans les prochains jours au président Préval son rapport sur les élections qui, selon des fuites, recommande le retrait du candidat du parti au pouvoir, Jude Célestin, accusé de fraude.La date du second tour, qui verrait alors s'affronter l'ex-Première dame Mirlande Manigat et le chanteur populaire Michel Martelly, n'est en tout cas toujours pas fixée.La France a recommandé mercredi à ses ressortissants en Haïti de rester chez eux, craignant "de nouveaux troubles" en raison de la situation politique "volatile".

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.