Les enseignements à tirer du premier match de la saison

0 21.11.2011 09:53

Éliminés dès le 1er round d’une des Coupes nationales, les Manceaux ont confirmé, contre les Havrais, certaines lacunes déjà constatées la saison passée. Mais il y a aussi des signes encourageants. 1. Un manque de réalismeLa phase préparatoire avait mis évidence un manque de lucidité dans le geste décisif. Les 12 buts marqués lors des 5 confrontations d’avant-saison furent biaisés par les 5 réalisations passées à Brive (5-1), tout juste monté en CFA 2. Arnaud Cormier avait déjà soulevé le problème à l’issue de l’ultime match amical face à Clermont (1-1). Face aux Havrais, ses joueurs se sont procuré une bonne demi-douzaine d’occasions franches sans parvenir à tuer le match. La plupart furent l’œuvre du transfuge beauvaisien Joffrey Cuffaut… latéral droit de formation. Ceci explique aussi sans doute cela, ce dernier n’ayant pas les justes réflexes d’un finisseur. Mais tout de même, cette fâcheuse tendance à manquer de réalisme n’est pas nouvelle puisque cette carence a souvent été décriée la saison écoulée. Et pour ne rien arranger, les deux meilleurs buteurs manceaux du dernier exercice sont partis sous d’autres cieux : Le Tallec et Maïga (8 et 7 buts chacun). 2. Toujours aussi vulnérable sur coups de pieds arrêtésAutre mauvaise habitude mancelle vérifiée vendredi soir au Havre : la fébrilité sur les phases arrêtées. Les deux buts encaissés l’ont été sur coup franc (64’) puis sur corner dans les prolongations (103’). À chaque fois, la défense fut loin d’être irréprochable. Même si le premier est d’abord le fruit d’une maladresse individuelle d’Adenon (csc). En revanche, sur le second, le marquage sur le buteur : Jovial, laisse franchement à désirer. Et là encore, le problème n’est pas récent, les Sang et Or ayant maintes fois cédé sur séquences arrêtées la saison passée. 3. Des motifs de satisfactionMais tout n’a pas été négatif dans la prestation mancelle, loin de là même. Le plus dommageable est que les Sarthois avaient besoin de se rassurer pour leur premier match officiel, en stoppant la spirale négative de la saison dernière. On sait combien les footballeurs marchent au moral. Mais dans la manière et l’état d’esprit, l’équipe d’Arnaud Cormier a montré pas mal de choses encourageantes. Au point physiquement, comme c’est le cas et comme le veut la méthode du club chaque année, les Manceaux ont fait preuve d’allant et de liant dans la construction du jeu. Les nombreuses occasions qu’ils se créent prouvent que l’animation offensive est tout à fait convenable pour un début de saison. Et les combinaisons, les mouvements, les transmissions sont apparus fluides et plutôt pertinentes. Cette sortie de route prématurée en Coupe de la Ligue n’est donc pas forcément de si mauvais augure que ça pour la saison à venir…Alexis BABIN

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.