Les cinq belles choses de Bebop

0 17.11.2011 17:55

Le festival a fait vivre un rêve musical à 10 000 spectateurs. Retour sur une 24e édition haute en couleur.1 Un succès jamais démenti« Nous sommes très satisfaits de cette édition », confiait samedi soir, Bruno Leroy. « Un nouveau palier a été franchi ». L’équipe peut en effet se réjouir puisque ce sont quelque 10 000 spectateurs qui ont assisté aux cinq jours de concert.2 Un public variéUn bilan positif à tous les niveaux puisqu’on a vu à chaque soirée, un public d’horizons différents. Quant à la moyenne d’âge des spectateurs présents au concert de samedi soir, elle augure bon du renouvellement du public d’un festival vieux de 24 ans.2 Une programmation appropriéeCette diversité du public, le festival la doit surtout à sa programmation qui balaie les nouvelles tendances musicales. Des noms en vogue comme Zaz, Pony Pony Run Run, Ben l’Oncle Soul ou encore Gaëtan Rousel. Des artistes engagés également avec le charismatique Tiken Jah Fakoly, porteur du message du continent africain. Des découvertes surprenantes aussi, notamment pour Bauchklang, un des coups de cœurs de cette édition.4 Au Forum comme chez soiL’an passé, l’équipe avait fait le pari d’installer le festival Bebop au Forum du centre des expositions et les spectateurs avaient répondu présents. Pour cette 24e édition, ils ont eu la joie d’y passer trois soirées puisque le concert de jeudi soir s’y est également déroulé. « Trois soirées au Forum, ça permet de renforcer l’ambiance festival. On peut s’installer, prendre ses marques. Pour ça, il faut que la programmation s’y prête et c’était le cas cette année. On ne le regrette pas ».5 Une ambiance de folieBebop, c’est aussi la convivialité et ce petit brin de folie en plus qui fait toute la différence. On a apprécié que de nombreux concerts se déroulent à l’espace bar, la musique investissant ainsi tout l’espace. On a aimé les toilettes [mixtes], ces doux dingues qui ont transformé les sanitaires en espace festif, musical et ludique. On a adoré le travail de décoration réalisé par Monic la Mouche, magnifiant le très impersonnel centre des expositions. Le public se sent à Bebop comme chez lui. Rendez-vous l’année prochaine…Mathilde BELAUDVoir la galerie photos de Bebop+ Vous-y étiez ? Racontez-nous, en laissant un commentaire à la suite de cet article.

 

Connexion utilisateur
Vous pouvez vous connecter avec votre compte facebook.
Vous pouvez vous connecter soit avec votre nom d'utilisateur assigné, soit avec votre adresse e-mail.
Le champ mot de passe est sensible à la casse.